Cartoon choquant à la VUB: plainte contre un « Jeune N-VA »

cartoon 2

Victime de viol dans un cartoon, Naomi Stocker, étudiante à la VUB et membre de Comac VUB, porte plainte contre Dylan Vandersnickt, vice-président des Jeunes N-VA. Ce dernier a publié sur Facebook une caricature montrant la tête de Naomi Stocker collé sur un corps se faisant violer. Ainsi qu’un autre étudiant, Yassine Boubout, sur le point de se faire exécuter.

Dylan estimait que les étudiants de gauche devaient arrêter les « pleurnicheries » après la venue annulée du secrétaire d’état à l’asile et l’immigration, Theo Francken (N-VA) à la VUB.

Depuis, le vice-président des Jeunes N-VA a présenté ses excuses sur Twitter : « Je présente mes excuses si le cartoon était blessant. Pouvons-nous à nouveau relativiser ? Merci. »

 

Pour Iman Ben Madhkour, présidente de Comac VUB, il est question d’une campagne de haine et d’intimidation envers les étudiants de gauche. Cette caricature est aussi une banalisation de la culture du viol et diffuse la haine des étrangers.

Naomi Stocker, sous le choc d’un tel harcèlement, a décidé de ne pas laisser cette intimidation sans suite. Elle a ainsi déposé plainte auprès de la police et a contacté le recteur de la VUB, Caroline Pauwels.

Sicco Wittermans, porte-parole de la VUB, condamne ce genre de comportement : « La VUB est un espace et un endroit de débat. De tels actes d’harcèlement n’ont pas leur place sur ce campus. Tout problème peut être débattu en toute sérénité. »

Thomas Villa, secrétaire des Jeunes N-VA, estime que « ce comportement et le cartoon sont inadmissibles et ne reflète en aucun cas notre politique. Cette affaire nuit gravement à l’image de notre parti et celle de Dylan, lui-même. »

Une réunion spéciale des Jeunes N-VA sera tenue jeudi soir (18 mai) pour débattre de l’avenir de Dylan Vandersnickt dans le mouvement.

Partager l'article

17 mai 2017 - 17h53