facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Fête de l’Iris : des discours politiques sous le signe des tensions communautaires

La Région bruxelloise fête son 28ème anniversaire. Ce matin, place aux discours des autorités régionales.

En tant qu’espace stratégique où francophones et néerlandophones font la preuve d’une coopération active dans l’administration au profit de tous, Bruxelles ne devra jamais être le « symbole funeste » d’un déchirement des Communautés, a affirmé samedi le président du parlement bruxellois et ex-ministre-président de la Région-capitale, Charles Picqué, à l’ouverture de la Fête de l’Iris.

« J’aurais préféré faire l’économie de sujets institutionnels belgo-belges à une époque qui impose d’autres priorités », a dit M. Picqué, devant un parterre de personnalités, faisant allusion aux sorties du président de la N-VA Bart De Wever, et du chef de file du groupe N-VA au parlement Bruxellois, Johan Van den Driessche, en faveur d’une gestion de Bruxelles par la Flandre et la Wallonie.

Pour le président du parlement bruxellois, la Région bruxelloise est un élément majeur de l’équilibre institutionnel du pays, un espace où francophones et néerlandophones administrent au quotidien « la preuve d’une coopération active au service d’objectifs communs et d’intérêt général ». Concédant qu’il y avait bien de temps en temps « un abcès communautaire passager », Charles Picqué a jugé que « Bruxelles ne devra jamais être le symbole funeste d’un déchirement de nos identités qui ont intérêt à se mêler harmonieusement plutôt que de s’opposer ». « Allons-nous donner à Bruxelles, ville multiculturelle, synonyme du projet européen, l’image lugubre de la ségrégation ? Car enfin, donner aux Bruxellois un statut social, fiscal différencié selon leur appartenance linguistique est tout à fait contraire au souci de cohésion et d’égalité citoyenne dans une même cité », a-t-il insisté.

Pour Charles Picqué, si certains veulent avancer dans une nouvelle réforme institutionnelle à leur avantage, ce ne sera pas en négociant une marche arrière imposée aux autres. « Et s’il prenait à certains l’idée de paralyser notre région de l’intérieur, on entrerait dans un tout autre monde, imprévisible où le fondement même de la pacification communautaire serait remis en cause », a-t-il averti. (Belga)

REPORTAGE de Jean-Michel Herbint et de Jennifer Fuks

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 août 2017 Un juge américain refuse de clore les poursuites contre Polanski pour agression sexuelle

Un juge de Los Angeles a refusé, dans une décision publiée vendredi, de clore les poursuites pour agression sexuelle sur mineure contre le réalisateur franco-polonais Roman Polanski, comme le demandaient l’accusé et sa victime. « L’accusé dans cette affaire e lire plus

Belga

19 août 2017 Une tornade endommage le toit de trois maisons dans le Limbourg

Une tornade a fait de graves dégâts matériels à Gingelom dans la province du Limbourg vendredi. Les toits de trois habitations ont été endommagés et quatre véhicules ont été très abîmés également. Ces ven lire plus

Belga

19 août 2017 Bannon veut continuer à se battre "pour Trump" et retrouve aussitôt le site Breitbart News

Steve Bannon, l’ancien conseiller de Donald Trump qui a quitté la Maison Blanche vendredi, a affirmé qu’il continuerait à se battre pour le président américain. Il a aussitôt retrouvé des fonctions de direction au sein de Breitbart News, site d’informa lire plus

Belga

19 août 2017 Fitch relève la note de la Grèce et s'attend à un allègement de la dette en 2018

L’agence de notation Fitch a relevé vendredi la note de la Grèce de « CCC » à « B-« , tout en indiquant s’attendre à des mesures d’allègement de la dette grecque par ses partenaires européens en 2018. La perspective attribuée à la note est positive lire plus

Belga

19 août 2017 Oeufs contaminés au fipronil – Le gouvernement néerlandais ne veut plus formuler de reproches à l'égard de la Belgique

Le gouvernement néerlandais ne veut plus formuler de reproches à l’égard des services belges dans le scandale des oeufs contaminés à l’insecticide fipronil. Le secrétaire d’Etat aux Affaires économiques Martijn van Dam ne veut plus insister sur l’assu lire plus

Belga

19 août 2017 Washington lance une enquête contre la Chine au sujet de la propriété intellectuelle

L’administration américaine a formellement lancé vendredi une enquête contre la Chine sur des violations supposées des droits de propriété intellectuelle, ont annoncé les services du représentant pour le commerce américain (USTR) Robert L lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/