Bruxelles : plus de 300 bénévoles vont sonder les sans-abri

sans-abri

Dès ce lundi soir et pendant trois soirées consécutives, des centaines de bénévoles vont sillonner les rues de Bruxelles pour y questionner les sans-abri. Objectif de l’opération: connaître le profil de ces personnes, évaluer leur degré de vulnérabilité et, par la suite, imaginer des pistes de logement pour un maximum d’entre elles. L’événement s’inscrit dans le cadre de la campagne “400Toits” portée par les associations Infirmiers de rue, Habitat & Humanisme, le Forum – Bruxelles contre les inégalités, L’Entraide Saint-Gilloise, Archi Human, SoHoNet et la Fondation 4Wings.

Ensemble, ces associations veulent trouver 400 logements d’ici 2020. On estime que, parmi les quelque 2.500 personnes sans domicile fixe de Bruxelles, au moins 400 vivent en permanence en rue. Mais “pour résoudre un problème, il faut en connaitre la portée”, considèrent les initiateurs du projet. Ils ont dès lors décidé d’entamer leur action par une “semaine face-à-face pour un logement”. Pendant trois soirées, des centaines de bénévoles vont faire passer aux sans-abri qu’ils rencontreront à Bruxelles un questionnaire standardisé qui permet d’évaluer leur vulnérabilité et de prioriser ceux dont le risque de mortalité est le plus élevé. Intitulé VI-SPADT, ce questionnaire a déjà été expérimenté dans plusieurs villes du monde. Tous les bénévoles ont été formés durant une demi-journée à son utilisation.

Les réponses seront encodées par d’autres bénévoles dans une base de données sécurisée, avec des indications pour retrouver les sans-abri qui y consentent. Enfin, un troisième groupe de bénévoles réalisera des reportages sur l’opération afin de conscientiser un maximum de monde à la problématique des sans-abri. Au total, plus de 300 citoyens volontaires sont impliqués. Les premiers résultats seront communiqués le 5 juillet à partir de 18h30 au café Via Via. Suivra l’étape la plus cruciale de la campagne: la recherche de 400 logements via les systèmes qui existent déjà mais aussi via des pistes plus innovantes comme la construction d’habitats légers ou la transformation de bureaux. (Belga, photo Belga)

Partager l'article

26 juin 2017 - 16h48