Bruxelles Mobilité répond aux critiques : « Cyclistes et piétons constituent une priorité »

Bruxelles Mobilité a répondu ce jeudi dans le quotidien Le Soir aux critiques du député bruxellois André du Bus (cdH) concernant les déviations mises en place pour les piétons et les cyclistes sur les grands chantiers actuellement réalisés en Région bruxelloise, et plus particulièrement sur ceux de l’avenue Roosevelt, du Boulevard Général Jacques et de la rue de la Loi. André du Bus estimait notamment que la réfléxion de Bruxelles Mobilité n’avait « guère évolué d’un pouce depuis 20 ou 30 ans ».

L’administration bruxelloise n’a pas apprécié ces critiques et affirme que « la prise en compte des cyclistes et des piétons (dans les chantiers) constitue une priorité«  chez Bruxelles Mobilité, qui ajoute : « Nos nombreux chantiers en cours visent justement à améliorer de manière structurelle la mobilité des cyclistes, piétons et PMR, avec la création de pistes cyclables ».

L’administration reprend les points noirs évoqués par le cdH et affirme que des efforts sont faits. Notamment sur l’avenue Roosevelt : « Le chantier prévoit des couloirs de circulation locale permettant d’organiser un passage de 4m de large de type espace partagé mêlant piétons cyclistes et voitures sortant de leur garage à une allure limitée à 20 km/h par la mise en place régulièrement de bandes ralentisseuses ». Ou sur la rue de la Loi : « Dans toute la rue de la Loi (hors pont), un couloir de contournement a été créé pour permettre la circulation des cyclistes et des piétons », et hors du pont, Bruxelles Mobilité ajoute avoir mis en place un passage pour piétons et cyclistes supplémentaire pour faire passer ces usagers faibles de l’autre côté de la route.

Bruxelles Mobilité admet toutefois que des aménagements n’ont pas encore été lancés sur le boulevard Général Jacques mais des plans sont prévus dès que l’administration prendra la main sur le chantier, actuellement occupé par la STIB. « Nous faisons le maximum pour que nos chantiers soient pourvus des dispositifs nécessaires pour assurer un cheminement confortable », continue Bruxelles Mobilité, qui avoue qu’à « de très rares exceptions », ces usagers doivent parfois se diriger vers une déviation plus importante.

(Gr.I., photo BX1)

Partager l'article

03 août 2017 - 09h01