Bruxelles Environnement veut mieux protéger la biodiversité dans la capitale

BELGIUM  ILLUSTRATION SONIAN FOREST

Bruxelles est l’une des villes les plus vertes d’Europe mais sa biodiversité est menacée par la fragmentation et la disparition des habitats, indique lundi Bruxelles Environnement à l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité. L’organisation compte mener plusieurs actions pour sensibiliser le public bruxellois à la perception et la compréhension d’une nature parfois moins domestiquée en ville.

La nature reste fragile face à l’urbanisation, rappelle l’administration de l’environnement et de l’énergie en Région de Bruxelles-Capitale. La disparition de nombreuses friches privent notamment la faune de certains habitats et la flore de lieux où se développer. « Moins de flore indigène spontanée, c’est aussi moins de nourriture pour de nombreux insectes dont les pollinisateurs », ajoute-t-elle. La fragmentation des habitats naturels pose également problème aux mammifères et l’isolation des bâtiments prive souvent les oiseaux d’habitats.

Dans la cadre de l’année « 2017, Nature en ville », Bruxelles Environnement organise plusieurs activités destinées à sensibiliser le public à la biodiversité. De juin à septembre, le « Safari Belles de ma rue » proposera par exemple aux citadins de découvrir les fleurs sauvages de leurs rues et des dépliants d’identification des espèces communes de la Région sont également en cours d’édition. « Le Plan nature, adopté en 2016 par le Gouvernement bruxellois, est aujourd’hui l’épine dorsale des actions entamées et à venir dans les cinq prochaines années pour consolider et développer la nature à Bruxelles et pour la conservation des espèces vivantes », ajoute Bruxelles Environnement. La Région bruxelloise compte notamment 800 espèces de plantes, 103 espèces d’oiseaux nicheurs ou encore 45 espèces de mammifères. (Belga)

Partager l'article

22 mai 2017 - 17h12