facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Brussels Airlines : la compagnie aérienne belge célèbre son 15e anniversaire

brussels_airlinesLe 15 février prochain, Brussels Airlines célèbrera ses quinze ans d’existence. C’est en effet le même jour en 2002 que la compagnie aérienne belge, successeur de la Sabena tombée en faillite en novembre 2001, a vu le jour.

SN Brussels Airlines est le fruit de l’alliance d’une quarantaine d’investisseurs, réunis au sein d’un consortium appelé SN Airholding sous la supervision d’Etienne Davignon et Maurice Lippens. Ensemble, ils ont réussi à amasser 180 millions d’euros et à permettre à un premier avion de décoller trois mois à peine après la faillite de la Sabena. Mais leur démarche a en réalité débuté quelques mois avant ce triste événement. On travaillait en effet déjà à la création d’une nouvelle compagnie aérienne belge, plus petite. Celle-ci était basée sur Delta Air Transport (DAT), la filiale régionale de la Sabena.

Le premier vol de la nouvelle DAT, vers Genève (Suisse), a eu lieu le 10 novembre, trois jours après la déclaration de faillite du fleuron de l’aéronautique belge. Fin 2001, les curateurs de la Sabena transfèrent, pour un euro symbolique, les parts de la jeune compagnie au sein de SN Airholding. Le 15 février 2002, considéré comme le véritable jour de naissance de la future Brussels Airlines, le nom SN Brussels Airlines est officiellement adopté. L’entreprise propose alors 34 destinations européennes et, fin avril, le réseau africain, l’un des piliers de la Sabena, est redémarré.

Les vols vers ce continent sont cependant concédés à Birdy Airlines jusqu’en 2004. Le nom, en lettres bleues avec une ligne orange, et les avions de la nouvelle compagnie ne manquent pas de références à leur ancêtre. Le SN fait ainsi allusion au code d’identification de la Sabena et le logo qui apparaissait sur les premiers Avro-jets à prendre les airs affichait le célèbre S de la défunte compagnie belge. En octobre 2004, SN Brussels Airlines et Virgin Express annoncent que toutes deux sont placées au sein de SN Airholding en tant qu’entités distinctes et qu’elles gardent leur indépendance opérationnelle. Une situation qui évolue ensuite en mars 2006 avec l’annonce de la fusion des deux compagnies, qui conduit, le 25 mars 2007, à la naissance de Brussels Airlines.

Le nouveau logo que l’on connait aujourd’hui est présenté en novembre 2006. Si celui-ci était initialement composé de 13 boules rouges, il en gagnera une supplémentaire afin de satisfaire les superstitieux. Durant l’année 2007, quelque 5,85 millions de passagers sont transportés.

Le 15 septembre 2008, Lufthansa annonce sa volonté de prise de participation dans la compagnie aérienne. Après approbation de la Commission européenne, fin juin 2009, le groupe allemand détient effectivement 45% de SN Airholding, la maison-mère de Brussels Airlines. Pour ce faire, il a dépensé quelque 65 millions d’euros. Dans le même temps, Brussels Airlines intègre l’alliance commerciale Star Alliance. Depuis 2011, Lufthansa dispose d’une option lui permettant d’acquérir les 55% restants pour un montant maximal de 185 millions d’euros.

Le secteur aéronautique traverse cependant une difficile période, notamment à cause du prix du kérosène. L’entreprise belge plonge dans le rouge, avec une perte record de 80 millions d’euros en 2011, et les Allemands font rapidement savoir qu’ils n’envisageront une reprise totale que lorsque les bénéfices seront de retour.

Entretemps, Brussels Airlines tente une parenthèse en Afrique où elle veut développer une compagnie. Après une tentative ratée de faire voler des avions sous le logo de Congo AirDC, une autre entreprise voit le jour en avril 2012. Fruit d’une collaboration entre Brussels Airlines et l’homme d’affaires George Forrest, le premier appareil de Korongo Airlines décolle en avril 2012.

Une aventure qui s’achèvera trois ans et demi plus tard, en septembre 2015 à cause d’un déficit persistant. En Belgique, la compagnie lance le plan social « Beyond 2012-2013 » afin d’être à nouveau bénéficiaire d’ici à 2014. Un accord est d’ailleurs conclu en décembre 2012 avec les syndicats. Aucun emploi n’est supprimé mais certaines mesures temporaires sont prises, comme un gel des salaires et du travail à temps partiel. Cela porte ses fruits, les résultats s’améliorant d’année en année et, en 2015, un bénéfice net, le premier depuis 2010, de 41,3 millions d’euros est enregistré.

Un nombre record de 7,5 millions de passagers sont en outre transportés. Brussels Airlines est donc à nouveau bénéficiaire et l’on s’attend alors à ce que Lufthansa lève son option d’achat. C’était sans compter les attentats du 22 mars à Brussels Airport, qui retarde la décision de quelques mois.

Fin septembre dernier, le conseil de surveillance du groupe allemand donne son feu vert à une reprise totale. Un accord est ensuite conclu mi-décembre avec les autres actionnaires de Brussels Airlines, qui ne sont autre que les investisseurs de la première heure. Pour acquérir les 55% restant dans Brussels Airlines, Lufthansa dépense 2,6 millions d’euros. Un faible montant qui est lié à un prêt des Allemands à la compagnie belge et qui n’était pas encore entièrement remboursé.

Il est décidé que le successeur de la Sabena va progressivement intégrer Eurowings, une des filiales de Lufthansa, ce qui ne signifie pas pour autant que son nom va disparaître. Le 9 janvier dernier, la fusion est définitivement entérinée et Brussels Airlines appartient à 100% à Lufthansa. De la petite DAT régionale à Brussels Airlines, 15 ans se sont passés et ont fait de l’entreprise une compagnie active sur plusieurs continents et qui a transporté l’an dernier environ 7,7 millions de passagers.

Chaque jour, avec ses 49 appareils et ses quelque 3.500 travailleurs, elle opère ainsi plus de 300 vols à destination de plus de 90 villes européennes et africaines et vers l’Amérique du Nord à New York, Washington et Toronto. A partir de fin mars, Mumbai, en Inde, viendra s’ajouter à cette liste.

(Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

29 mai 2017 Adolescente disparue à Uccle – Sa sœur est une combattante en Syrie revenue sur le territoire belge (parquet)

La sœur de Firdaous Bouhaltite Soulaïmane, l’adolescente de 14 ans portée disparue depuis mercredi dernier, est une combattante belge revenue sur le territoire belge. La jeune femme qui est majeure, a été interpellée mercredi dernier et il sera prochainement d lire plus

Belga

29 mai 2017 Roland Garros – Arthur De Greef s'incline au 1er tour face à Richard Gasquet

Arthur De Greef (ATP 127) n’a pas réussi à se qualifier pour le deuxième tour de Roland Garros, lundi, à Paris. Issu des qualifications, De Greef a été battu par le Français Richard Gasquet (ATP 25), tête de série N.24, en quatre sets, 6- lire plus

Belga

29 mai 2017 Charles Michel suivi médicalement après le coup d'envoi détonant des 20 km de Bruxelles

Le Premier ministre Charles Michel a dû remettre à plus tard une intervention prévue mardi à la Chambre en raison d’un dommage auditif subi lors du coup d’envoi des 20 km de Bruxelles dimanche, a indiqué son porte-parole. Le chef du gouvernement était aux c lire plus

Belga

29 mai 2017 Roland Garros – Goffin, facile vainqueur de Paul-Henri Mathieu: "L'idéal pour commencer le tournoi"

David Goffin (ATP 12/N.10) a franchi sans encombre, lundi, le premier tour à Roland Garros. Sur le court n°1, le Liégeois, 26 ans, quart de finaliste l’an dernier, a facilement disposé du Français Paul-Henri Mathieu (ATP 120), 35 ans, issu des qualifications et qui di lire plus

Belga

29 mai 2017 Roland Garros – Kirsten Flipkens se hisse au deuxième tour après sa victoire sur Mandy Minella

Kirsten Flipkens (WTA 87) s’est qualifiée pour le deuxième tour de Roland-Garros en battant la Luxembourgeoise Mandy Minella (WTA 70) 6-3, 6-3, lundi, au premier tour, sur la terre battue parisienne. La rencontre a duré 1 heure et 33 minutes. Dans le premier set, Flipkens, 31 an lire plus

Belga

29 mai 2017 Poutine et Macron évoquent Syrie, Ukraine et les droits de l'homme en Tchétchénie

Le président français Emmanuel Macron a prévenu lundi que l’utilisation d’armes chimiques en Syrie ferait l’objet d’une « riposte immédiate », tout en souhaitant un « partenariat » renforcé avec Moscou pour lutter contre le terrorisme dans ce pays, au cours d’une conf lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/