Brussels Airlines à la rescousse du gouvernement bruxellois : “Les amendes ne sont pas perçues”

Illustration picture shows an Avro Brussels Airlines airplane taking off on Wednesday 06 April 2016 at Brussels airport in Zaventem. BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

Malgré le conflit d’intérêts soulevé par la Flandre, le gouvernement bruxellois continue à imposer des amendes aux compagnies aériennes pour leurs nuisances sonores mais, jusqu’à présent, ne les perçoit pas, a indiqué le porte-parole de Brussels Airlines en réaction aux déclarations du ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), qui veut traduire en justice la région bruxelloise.

Selon Ben Weyts, le gouvernement bruxellois n’a pas respecté une procédure en conflit d’intérêts dans le dossier des normes de bruit pour les avions survolant la capitale. Il appelle dans la foulée les compagnies aériennes auxquelles des amendes pour dépassement des limites de bruit sont notifiées à avoir recours aux tribunaux pour s’y opposer.

“Il est exact que nous continuons à recevoir des amendes mais nous ne les payons pas car le gouvernement bruxellois ne perçoit pas, pour l’instant, les sommes réclamées”, a précisé le porte-parole de Brussels Airlines sans s’avancer sur la volonté, ou non, de la compagnie belge de s’opposer juridiquement à ces amendes. “C’est un dossier politiquement sensible. Je peux simplement dire que nous espérons que les négociations permettront de dégager une solution.”

Partager l'article

12 juillet 2017 - 09h35