Attentats de Bruxelles : les 12 personnes interpellées ce mardi ont été relâchées

Police officer around the large security perimeter around the Rue Dries - Driesstraat in Forest - Vorst, in Brussels for the reconstruction of the shooting of last year in March 15th, where four police officers were injured and an alleged terrorist, Mohamed Belkaid, was killed, Thursday 26 January 2017. The shooting happened during a search of the apartment, part of the investigation on Paris terrorist attacks. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Les 12 personnes privées de liberté ce mardi suite à divers perquisitions dans la Région bruxelloise ont été relâchées, explique la VRT. Elles ont été auditionnées et devaient passer devant un juge d’instruction afin de connaître leur maintien en détention ou leur libération.

Le parquet fédéral, joint par nos soins, n’a pas encore répondu à nos sollicitations.

La police avait mené 14 perquisitions dans le cadre de l’enquête sur les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles. Huit perquisitions avaient été menées à Schaerbeek, deux autres à Laeken, une à Evere, Saint-Gilles, Haren et Bruxelles.

Selon divers médias, ces perquisitions ont été réalisées afin de chercher un garage ou un box qui aurait servi de planque pour des armes et des explosifs en vue des attentats du 22 mars 2016, à Bruxelles et Zaventem. Cette cache n’aurait finalement pas été retrouvée suite à cette nouvelle opération judiciaire. (photo Belga/Laurie Dieffembacq)

Trouvez un emploi avec Stepstone :