Attentats à Bruxelles : plus de 5,2 millions d’euros investis en crédit de crise dans 54 entreprises

Militaires_rue_BelgaLe pôle financement de la Région bruxelloise, finance.brussels, a investi l’an dernier quelque 17,6 millions d’euros dans le financement de 138 entreprises bruxelloises, participant ainsi au soutien de 1.653 emplois directs. Ce montant record a été atteint en raison de l’octroi de plus de 5 millions d’euros de crédits de crise à 54 entreprises de la capitale, subitement en très mauvaise posture, en raison de l’impact des attentats.

Ces chiffres ont été présentés ce mardi midi par le président du comité de direction de finance.brussels/groupe de la Société Régionale d’Investissement de Bruxelles (SRIB), Serge Vilain, dans le contexte du bilan 2016 des activités de l’opérateur économique régional. Le pôle de financement public régional, qui réunit la SRIB et ses filiales, a financé 138 entreprises en création ou en croissance, à concurrence de 17.584.232 euros dont 5.219.000 euros de crédits de crise investis dans 54 entreprises. Jusqu’ici, une seule d’entre elles a fermé ses portes.

Selon Serge Vilain, la réaction extrêmement rapide de la Région – le gouvernement bruxellois a décidé de l’octroi de ces crédits de crise un mois après les attentats de 22 mars – a en tout cas contribué au redressement des entreprises qui ont bénéficié, soit d’un crédit inférieur à 20.000 euros (les indépendants et les TPE) à 2%, soit de montants allant jusqu’à 250.000 euros à 4% pour les plus grandes entreprises. Grâce à ces mesures spécifiques, 618 emplois ont jusqu’à présent pu être maintenus.
On se rapproche à présent du rythme observé avant les attentats, notamment dans le secteur horeca, à l’image du Poseidon, un établissement de Schaerbeek qui existe depuis une quarantaine d’années, et qui a été durement touché en pleine opération de relance d’activités. Les images de ce restaurant où le bilan de finance.brussels était présenté, sont passées en boucle sur les chaînes de télévision en raison du passage à sa proximité de « l’homme au chapeau », Mohamed Abrini, présent à l’aéroport de Zaventem, au moment de l’attentat de Zaventem. (Belga)

Partager l'article

09 mai 2017 - 14h12