Attentats à Bruxelles : les terroristes visaient également d’autres cibles

militaire_22marsLes terroristes qui ont commis les attentats à Brussels Airport et à la station de métro Maelbeek le 22 mars 2016, visaient également d’autres lieux comme cibles potentielles. Cette constatation ressort d’une analyse de l’ordinateur portable retrouvé à Schaerbeek, indiquent mardi les quotidiens la Dernière Heure et Het Laatste Nieuws. Le parquet fédéral ne souhaite pas commenter l’information.

Le laptop des terroristes découvert le 22 mars 2016 dans une poubelle de la rue Max Roos à Schaerbeek, non loin de la planque d’où est parti le commando qui a sévi à Brussels Airport, a fourni aux enquêteurs une mine d’informations. Selon la Dernière Heure et Het Laatste Nieuws, une série de photos des terroristes en format thumbnail y ont été trouvées. Sur ces photos, on y voit poser sur un matelas et devant le drapeau noir du groupe terroriste Etat islamique, Najim Laachraoui, Ibrahim El Bakraoui et Mohamed Abrini avec successivement un Coran ou une arme à la main. On y découvre également une série d’armes qui n’ont toujours pas été retrouvées. Il s’agit d’armes de type VZ58 et kalachnikov, un fusil à pompe, deux pistolets, une grenade et une boite en plastique contenant de la poudre blanche qui serait vraisemblablement du TATP.

Les thumbnails et les conversations enregistrées entre les terroristes et leurs donneurs d’ordre basés en Syrie, révèlent que les terroristes envisageaient d’autres cibles d’attentats et qu’ils ont cherché des informations à leur sujet. Il s’agissait de l’hôpital militaire de Neder-over-Heembek et son directeur, la caserne des para-commandos à Flawinne et le logement de fonction du Premier ministre. Les terroristes ont en outre consulté un article de presse intitulé « Où boire un verre et assister à un concert à Bruxelles ?  » et, comme il a déjà été indiqué précédemment, ils envisageaient aussi de cibler des installations nucléaires. (Belga)