facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Accord CETA : positives ou négatives, les réactions n’ont pas tardé

Le point dans le JT de 18h

La Fédération unie de groupements d’éleveurs et agriculteurs (Fugea) juge insuffisantes les avancées obtenues par la Wallonie et demande une renégociation du Ceta, au lieu « d’un changement sur les virgules« , afin d’en exclure totalement le secteur agricole, a-t-elle réagi jeudi. Pour la Fugea, le Ceta va également « faire le jeu » des multinationales qui n’auront qu’à s’installer d’un côté ou l’autre de l’Atlantique « pour tirer les prix vers le bas ». A la Chambre le Premier ministre libéral, Charles Michel, a déclaré que le traité de libre-échange avec le Canada (CETA) constitue « une norme de droit international à laquelle nous n’avons pas touché une virgule« , précisant qu’un « instrument d’interprétation partagée » produira ses effets, à l’issue de la concertation intra-belge proposée aux autres parties à la négociation.

Réactions politiques

Ecolo et le PTB n’ont pas hésité à regretter l’issue des négociations. Benoît Hellings (Ecolo) s’est dit « un peu douché » par l’annonce de la signature prochaine d’un accord après que le gouvernement Magnette avait suscité un « immense espoir » dans la société civile. « Le PTB appelle les différents parlementaires de notre pays, tant les partisans du CETA que ses opposants, à remplir leur devoir démocratique et à rejeter ce nouvel ultimatum », indique le président du parti d’extrême gauche Peter Mertens dans un communiqué.  » A propos de l’accord conclu en comité de concertation, « on a apporté quelques petites modifications, mais ce qui se présente aujourd’hui ressemble surtout à beaucoup de promesses et peu de garanties », estime Peter Mertens.

Certains partis ont également réagi comme le cdH qui s’est félicité jeudi après-midi des amendements apportés au projet de traité commercial entre l’Union européenne et le Canada (CETA), les qualifiant d' »avancées majeures, à la fois concrètes et significatives, obtenues grâce à la persévérance de nos négociateurs« . Le PTB, lui, y voit un nouvel ultimatum et appelle à ne pas respecter ce délai.

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 juin 2017 Le réseau Stib gratuit et renforcé pour Couleur Café

La Stib s’associera au festival Couleur Café qui s’installera pour la première fois au pied de l’Atomium du 30 juin au 2 juillet, en facilitant les déplacements des festivaliers. Ces derniers pourront emprunter gratuitement le réseau de la société bruxellois lire plus

Belga

27 juin 2017 Attentats à Bruxelles: les terroristes visaient également d'autres cibles

Les terroristes qui ont commis les attentats à Brussels Airport et à la station de métro Maelbeek le 22 mars 2016, visaient également d’autres lieux comme cibles potentielles. Cette constatation ressort d’une analyse de l’ordinateur portable retrouvé à Schae lire plus

Belga

27 juin 2017 Gastronomie: décès du grand chef étoilé Alain Senderens

Figure de la Nouvelle cuisine, connu pour sa passion de l’accord parfait entre mets et vins, le chef étoilé Alain Senderens est décédé à l’âge de 77 ans, a fait savoir lundi soir le critique gastronomique Gilles Pudlowski. « Il était l’un des der lire plus

Belga

27 juin 2017 Gênée par son acronyme WTF, la Fédération internationale de taekwondo change de nom

WTF? L’acronyme répandu sur les réseaux sociaux où il signifie « what the fuck » (« c’est quoi ce bordel »), est devenu dérangeant pour la Fédération internationale de taekwondo qui l’utilisait depuis 1973, au point de changer de nom. Fini, donc la World Taekwon lire plus

Belga

27 juin 2017 Japon: Kumano, la cité des pinceaux de maquillage

Poils d’écureuil, de chèvre, de cheval ou de blaireau, le Japonais Tesshu Takemori fait la différence en un instant et déroule alors les propriétés de chacun pour la confection de brosses et pinceaux de maquillage, 100% faits main. « Taille, forme, souplesse, lire plus

Belga

27 juin 2017 France: l'ancien Premier ministre Manuel Valls quitte le PS

L’ancien Premier ministre français Manuel Valls annonce mardi qu’il « quitte le Parti socialiste ». « Je quitte le parti socialiste ou le parti socialiste me quitte, une partie de ma vie politique s’achève », a-t-il dit dans une interview à RTL mardi matin. Manuel Valls, 54 ans, a lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/