50 ans de l’incendie de l’Innovation : une messe célébrée à la mémoire des victimes

Une cérémonie d’hommage aux victimes du tragique incendie de l’Innovation, survenu il y a tout juste 50 ans, s’est tenue ce lundi à 12h10 en l’Eglise Notre-Dame du Finistère, située en face du magasin Galeria Inno dans la rue Neuve à Bruxelles. Le 22 mai 1967, jour du drame, cette église avait été transformée en hôpital de campagne pour accueillir les victimes de l’incendie, qui avait fait 251 morts et 62 blessés. Il s’agit en Belgique de l’événement le plus meurtrier de l’après-guerre.

Le service religieux en l’Eglise Notre-Dame du Finistère, qui a rassemblé entre 100 à 150 personnes, a été célébré par l’évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Malines-Bruxelles, Jean Kockerols. Parmi ces personnes, un représentant de l’Université de Saint Louis et un représentant de l’Eglise Orthodoxe étaient présents.

À l’époque du drame, il avait neuf ans et habitait à Mortsel, en province d’Anvers. « Je me souviens très bien qu’un de nos amis était décédé dans l’incendie. Il travaillait non loin de là et était allé manger au self-service du magasin sur le temps de midi. Cette visite à la cafétéria lui a été fatale. Il avait une femme et deux enfants. » « Nous ne pouvons pas oublier cette tragédie qui a marqué notre ville et notre pays », a souligné Mgr Kockerols lors de son homélie. Il a ensuite convié le prêtre Satvros, le représentant de l’Église grecque-orthodoxe, à dire une prière. « Des membres d’une communauté étudiante ont également péri dans l’incendie », a rappelé Donatien Collins, âgé d’une vingtaine d’années. « C’est pourquoi je suis présent à cette cérémonie d’hommage aux victimes, même si je devrais être au cours. » La commémoration s’est terminée aux alentours de 13h00. (avec Belga)

  • Images de Nicolas Franchomme

Regardez cette vidéo qui reprend les témoignages de certains rescapés:

Partager l'article

22 mai 2017 - 15h32