facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Mobilité > « Scooter toujours ! »

Cela fait neuf mois très précisément que les petits scooters blancs en libre-service « Scooty » sillonnent Bruxelles. Fondée par trois jeunes «entrepreneurs » plutôt habitués aux cabinets d’avocats et au monde de la finance, la toute jeune entreprise est encore en phase de test et de développement. Il fallait oser : mettre en location sur la voie publique des scooters à propulsion entièrement électrique et gérés de façon partagée, uniquement au moyen d’un smartphone.  L’objectif : proposer un mode de déplacement urbain complémentaire, rapide, abordable et extrêmement souple qui séduit déjà des centaines de clients à Bruxelles, mais aussi à Anvers.

scooty

Phase test car c’est une première en Belgique. N’ayant pas de concurrence pour l’instant, Scooty doit s’inventer et se réinventer tout seul au gré des investissements et de l’augmentation de la flotte. Initialement composée de 25 engins, elle en comprendra très bientôt 75.

Le principe de location est simple. Il faut télécharger sur son smartphone l’application « Scooty », et s’enregistrer. Lancer bien entendu l’option de géolocalisation. La position des scooters disponibles est mentionnée sur une carte dans la zone de référence qui s’étend grosso modo de l’est de la région à Ixelles et du quartier européen à l’ULB.

carte

Les conducteurs peuvent évidemment se déplacer absolument où ils le désirent ; mais si tous les scooters proviennent de cette zone, ils doivent y retourner. Cela vous coûtera 25 centimes par minute. Pas de clef de contact, uniquement votre smartphone, disions-nous. Après avoir enfilé un petit filet sur la tête par mesure d’hygiène, il ne suffit plus que de mettre un des deux  casques logés dans le petit coffre arrière et c’est parti. Seules conditions : avoir 21 ans (imposés par l’assureur), un permis B et…une carte de crédit.

Si le logo de l’entreprise est un lièvre blanc, ce n’est pas un hasard. C’est un animal rapide qui change aussi vite de direction. Une image de souplesse, de vitesse et d’aisance que veulent associer les fondateurs à leur système de mobilité. A propos de vitesse, celle du Scooty est limitée à 45 kilomètres/heures bien suffisants en ville. En moyenne; l’usager du système roule 16 minutes en moyenne.

bacscooty

Pour conduire un Scooty en toute sécurité en ville, une petite formation s’impose. Elle est gratuite et délivrée  dès l’enregistrement. Mais ces formations gratuites sont également dispensées tous les dimanches sous les arches du Cinquantenaire de 15h00 à 16h30.

Carte : Google Maps

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/