facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Yémen: les Etats-Unis prêts à de nouvelles frappes si nécessaire

Les Etats-Unis sont prêts à de nouvelles frappes contre les rebelles Houthis au Yémen si ceux-ci poursuivent leurs attaques contre des navires américains au large des côtes du pays, ont indiqué des responsables américains jeudi. « Il faut qu’ils arrêtent. Nous n’hésiterons pas à faire de nouvelles frappes de riposte » si nécessaire, a déclaré un responsable américain de la Défense.
Les Etats-Unis ont frappé pour la première fois mercredi soir (heure américaine) les rebelles chiites Houthis soutenus par l’Iran, envoyant cinq missiles de croisière Tomahawk sur trois stations radar.
Il s’agissait selon les Etats-Unis de frappes de « légitime défense », après des tirs de missiles anti-navire dimanche et mercredi contre des navires américains, attribués aux Houthis.
Ces missiles anti-navire s’étaient abîmés en mer avant d’atteindre leur cible. Les rebelles Houthis ont nié être à l’origine de ces tirs.
Selon les militaires américains, les missiles anti-navire utilisés par les rebelles Houthis sont probablement des missiles C-802 Silkworm d’origine chinoise, d’une portée dépassant la centaine de kilomètres.
Les bateaux américains visés, le USS Mason et le USS Ponce, se trouvaient au moment de ces tirs en mer Rouge, près du détroit de Bab Al-Mandeb, un point de passage stratégique pour le commerce mondial.
Soutenus par l’Iran, les Houthis sont engagés, avec les forces de l’ex-président Ali Abdallah Saleh, dans une guerre civile meurtrière contre les forces loyalistes, soutenues par une coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite.
Washington soutient la coalition arabe avec du renseignement et du ravitaillement en vol pour les avions qui vont bombarder le Yémen.
Mais Washington est en train de reconsidérer ce soutien, préoccupé notamment par les nombreuses victimes civiles des bombardements de la coalition.
Les attaques par missile sur des navires de guerre américains sont rarissimes. Le dernier exemple remonterait à 1987, lorsque le USS Stark avait été touché par deux missiles tirés par un avion irakien dans le Golfe: 37 marins avaient trouvé la mort.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 août 2017 Le Secret Service manque de sous pour protéger la tribu Trump

La famille nombreuse de Donald Trump et la préférence marquée du président pour les week-ends dans ses luxueux golfs ont épuisé les fonds alloués pour l’année au Secret Service, chargé de les protéger, révèle lundi l lire plus

Belga

21 août 2017 Un homme abattu lors d'un opération policière en cours près de Barcelone

Un homme a été abattu lors d’une opération policière en cours à Subirats, dans la province de Barcelone, rapportent les médias locaux. D’après le quotidien espagnol El Pais, la police a abattu un homme qui portait une ceinture d’explosifs. Celui-ci po lire plus

Belga

21 août 2017 Lotus Bakeries retire quelques lots de biscuits du commerce en Belgique

Le fabricant de biscuits Lotus Bakeries a retiré des lots de biscuits qui portaient un taux de fipronil « légèrement supérieur au taux de conformité européen pour les produits finis mais de loin inférieur au seuil de sécurité en mati lire plus

Belga

21 août 2017 Elio Di Rupo tiendra la barre du PS jusqu'en 2019

Elio Di Rupo exercera la présidence du PS jusqu’au bout de son mandat, a-t-il répété lundi à l’occasion de la présentation de son livre « Nouvelles conquêtes ». Dans cet ouvrage, le président du PS détaille ses observations et propositions lire plus

Belga

21 août 2017 Mustii, Henri PFR et Mosimann à l'affiche de la 3e édition du Yes2DayLand Festival

Mustii, Henri PFR et Quentin Mosimann seront les têtes d’affiche de la 3e édition du Yes2DayLand Festival, qui se déroulera les 1er, 2 et 3 septembre prochains à Aywaille. Quelque 4.000 des 6.000 places disponibles le 2 septembre, jour de la prestation des trois artistes, lire plus

Belga

21 août 2017 Le No2 du Vatican évoque au premier jour de sa visite à Moscou la Syrie et l'Ukraine

Le numéro deux du Vatican Pietro Parolin a évoqué lundi la situation en Syrie et en Ukraine avec un haut représentant de l’Eglise orthodoxe russe, au premier jour d’une visite en Russie pendant laquelle il doit rencontrer Vladimir Poutine et le patriarche Kirill. Mgr Paro lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/