facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Washington a versé 400 millions à l'Iran une fois ses otages libérés

Les Etats-Unis ont reconnu jeudi avoir attendu en janvier dernier que leurs ressortissants prisonniers en Iran soient bien libérés pour faire acheminer presque simultanément à Téhéran 400 millions de dollars en liquide, tout en réaffirmant qu’il ne s’agissait pas d’une rançon. « Inquiets que l’Iran puisse manquer à sa parole sur la libération des prisonniers (…) et, pour être honnête, en raison de la méfiance entre l’Iran et les Etats-Unis, nous avons bien entendu cherché à garder le maximum de levier, d’avantage jusqu’à ce que les Américains soient libérés », a admis le porte-parole du département d’Etat John Kirby.
Il était interrogé sur les suites d’informations du Wall Street Journal (WSJ) sur le déroulement du week-end des 16 et 17 janvier entre les Etats-Unis et l’Iran.
A la suite de révélations du WSJ début août, Washington avait reconnu avoir versé le 17 janvier à l’Iran l’équivalent de 400 millions de dollars en liquide, en billets d’euros et de francs suisses stockés sur des palettes et chargées dans un avion de fret.
Mais le président Barack Obama avait démenti tout versement de « rançon » pour la libération en janvier de cinq Américains.
Le 16 janvier, l’Iran et six grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) mettaient en oeuvre à Vienne leur accord historique sur le nucléaire iranien scellé le 14 juillet 2015.
Ce même 16 janvier, Washington et Téhéran annonçaient un échange inédit de prisonniers: quatre Irano-Américains et un Américain, dont le correspondant du Washington Post Jason Rezaian, libérés par la République islamique contre la « clémence » des Etats-Unis accordée à sept Iraniens détenus.
Et le 17 janvier, le président Obama rendait public un remboursement par Washington à Téhéran de 1,7 milliard de dollars représentant un contrat d’armement jamais honoré et datant d’avant la Révolution islamique de 1979 et la rupture des relations diplomatiques en 1980.
Début août, le département d’Etat avait affirmé que l’affaire du Tribunal arbitral et celle des prisonniers étaient « complètement distinctes ». Jeudi, M. Kirby a reconnu que les deux étaient « liées ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 juillet 2017 Décès de l'acteur français Claude Rich

L’acteur français Claude Rich est décédé, annoncent vendredi les médias français. Il avait 88 ans et est mort des suites d’une longue maladie, a précisé sa fille Delphine Rich. Cet acteur connu pour son sourire gourmand et sa voix subtile, un p lire plus

Belga

21 juillet 2017 Londres prêt à accepter la libre circulation pendant quelques années

La Première ministre britannique Theresa May serait prête à garantir la liberté de circulation aux Européens pendant un certain nombre d’années après le Brexit, écrit vendredi la presse britannique. Selon le quotidien Times, cette période lire plus

Belga

21 juillet 2017 Audi (groupe Volkswagen) rappelle jusqu'à 850.000 véhicules diesel

Le constructeur haut de gamme allemand Audi, filiale de Volkswagen, a annoncé vendredi le rappel de jusqu’à 850.000 véhicules diesel pour abaisser leurs émissions polluantes, quelques jours après une démarche similaire de son concurrent Daimler. Ce rappel vo lire plus

Belga

21 juillet 2017 Retour de la pluie dès samedi, suivi d'une baisse des températures

Il fera partiellement nuageux et sec vendredi après-midi et les températures atteindront de 22 à 26 degrés. D’après l’IRM, il pourrait pleuvoir en soirée dans les régions proches de l’Allemagne et du Grand-Duché de Luxembourg tandis qu’il y aur lire plus

Belga

21 juillet 2017 Washington va interdire les voyages en Corée du Nord

Les Etats-Unis vont interdire les voyages de leurs ressortissants en Corée du Nord, a-t-on appris vendredi à Pékin auprès de deux agences de voyages, un mois après le décès d’un touriste américain emprisonné par Pyongyang. Young Pioneer lire plus

Belga

21 juillet 2017 La moustache de Salvador Dali est intacte

Les experts judiciaires chargés des prélèvements d’ADN sur la dépouille du peintre surréaliste espagnol Salvador Dali, mort il y a 28 ans, ont constaté que ses restes embaumés étaient bien conservés, à commencer par sa cél lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/