Wallonie: moderniser l'éclairage public sans augmenter la facture

Le gouvernement wallon a approuvé jeudi en première lecture un projet d’arrêté permettant aux villes et communes de rénover l’ensemble du parc d’éclairage public communal « sans augmenter la facture finale du consommateur », selon le ministre wallon de l’Énergie, Christophe Lacroix. Pour y parvenir, le gestionnaire de réseau de distribution (GRD) prendra à sa charge l’équivalent de 65% de l’investissement et se remboursera grâce aux économies d’entretien. Le solde de l’investissement sera pris en charge par la commune, qui réaliseront aussi des économies d’énergie importantes, après le remplacement des ampoules.

L’éclairage public représente environ 53% de la consommation électrique à charge des communes, mais cette part peut monter à 69% dans certaines d’entre elles. Les « lampes oranges » (ampoules de la famille des « vapeurs sodium basse pression ») ne seront plus fabriquées à partir de 2020. La rénovation de l’éclairage public devrait aussi diminuer l’empreinte carbone des communes (CO2) de plus de 50%, selon M. Lacroix (PS).

Le retour sur investissement pour les communes, réalisé grâce aux économies d’énergie, se situe entre 3 et 5 ans, en fonction de la composition de l’éclairage public de la commune concernée (type et puissance).

Partager l'article

04 mai 2017 - 05h10