Voeux du cdH liégeois – Des secteurs comme l'énergie doivent rester dans les mains du service public

Le cdH a apporté des réponses fortes aux récents événements qui ont secoué le monde politique liégeois (l’affaire Publifin) mais conserve une volonté absolue de maintenir un service public aux citoyens dans des domaines importants comme l’énergie et les télécommunications, a estimé le président du parti Benoît Lutgen lors des voeux de la section liégeoise du cdH, vendredi à Liège. Vinciane Pirmolin, la présidente du cdH liégeois, avait ouvert la séance en regrettant “le manque d’anticipation du monde politique par rapport à des décisions prises il y a quelques années et qui ne sont plus nécessairement en phase avec la gouvernance actuelle”. Elle avait toutefois ajouté qu’il ne fallait pas “jeter le bébé avec l’eau du bain” et que “le plus important était de retrouver le calme et la sérénité pour écrire de nouvelles pages.”
Benoît Lutgen n’a guère insisté sur l’affaire Publifin et ses conséquences. Tout au plus a-t-il jeté une pierre dans le jardin de ses ennemis politiques, en affirmant: “nos administrateurs ont apporté des réponses qui prouvent qu’ils font passer l’intérêt général avant le leur. D’autres ont suivi mais pas le MR ni Ecolo.” Il a également rappelé qu’il était important que des secteurs importants “restent dans les mains du service public et ne tombent pas dans des mains chinoises ou de l’Arabie Saoudite.”
Le président du cdH a également annoncé que le gouvernement se donnait 100 jours pour traduire ce qu’il venait de dire dans des textes clairs.
Dans son bilan de l’année 2016, il a rappelé que, malgré les attentats, certaines valeurs défendues par le cdH, comme la tolérance, n’étaient “pas négociables.” Il s’est également félicité que le cdH soit à la base de la réforme de l’enseignement.
Au niveau des enjeux pour 2017, il a cité la réorganisation de la justice, une plus grande justice fiscale pour les PME et une plus grande justice sociale avec “d’autres baromètres que le seul PIB pour mesurer le bien être d’une société.”
Le tout avec, à l’horizon, la préparation d’une année 2018 qui verra des élections communales et provinciales. “Parmi les victoires que nous tenterons d’obtenir, il en est une à laquelle je tiens plus que tout autre”, a-t-il lancé aux militants. “Mobilisez-vous pour apporter un renouveau en province de Liège où la majorité PS-MR se traine depuis plus de 30 ans.”

Partager l'article

27 janvier 2017 - 22h45