Violences à Kinshasa: "plus de 100 morts" en 48 heures, selon le parti d'opposition UDPS

Les violences de lundi et mardi à Kinshasa ont fait « plus de 100 morts », selon un bilan annoncé mercredi soir par l’UDPS, parti d’opposition historique en République démocratique du Congo, qui avait appelé à manifester lundi pour exiger le départ du président Joseph Kabila en décembre. « Le nombre des tués pour les deux jours, c’est plus de 100 morts », a déclaré Bruno Tshibala, porte-parole de l’Union pour la démocratie et le progrès social, contestant le bilan officiel provisoire de 32 morts donné auparavant par la police.

Partager l'article

21 septembre 2016 - 23h55