Violences à Charlottesville: Trump condamne la violence "venant de diverses parties"

Le président américain Donald Trump a condamné samedi les violences qui ont fait un mort samedi à Charlottesville (Virginie) lors d’un rassemblement de mouvements d’extrême droite, sans vouloir pointer de responsabilités sur les manifestants ou sur leurs opposants. « Nous condamnons dans les termes les plus forts possibles cette énorme démonstration de haine, de sectarisme et de violence venant de diverses parties », a-t-il déclaré depuis Bedminster (New Jersey), où il passe ses vacances.
« Cela fait longtemps que notre pays connaît cela. Ce n’est pas Donald Trump, ce n’est pas Barack Obama, cela se passe depuis très longtemps », a-t-il assuré. « Je pensais, comme tout le monde, que les blessures de notre pays allaient guérir, et elles vont guérir », a-t-il également déclaré.
Les violences à Charlottesville ont opposé des militants antiracistes et des membres de l’extrême droite américaine, dont le Ku Klux Klan et des néo-nazis, réunis pour dénoncer le projet de la mairie d’enlever d’un jardin municipal la statue d’un général sudiste favorable à l’esclavage.
« Nous devons TOUS nous unir et condamner tout ce qui représente la haine. Il n’y a pas de place en Amérique pour ce type de violences », avait dans un premier temps tweeté le président Donald Trump.

Partager l'article

12 août 2017 - 23h00