Verhofstadt demande une "notification rapide" aux Britanniques pour éviter l'instabilité

Le chef de file des libéraux au Parlement européen, Guy Verhofstadt (Open VLD/ADLE), a appelé vendredi les autorités britanniques à notifier rapidement au Conseil européen leur intention de quitter l’Union, afin de ne pas « prolonger une période d’incertitude politique et économique ». Le Premier ministre britannique David Cameron a fait part en matinée de son intention de démissionner et de laisser à son successeur l’ouverture des négociations pour le départ du Royaume-Uni, probablement en octobre. « Une annonce inacceptable », d’après M. Verhofstadt, qui plaide pour que les négociations démarrent au plus vite.

« Nous avons pris note de la volonté des citoyens britanniques. Soyons honnêtes, cela clarifie une situation d’incertitudes et de disputes qui a duré près de 40 ans au sein de l’Union européenne. La prise de cette décision sur un maintien ou une sortie était nécessaire, et nous devons la respecter à 100% », a-t-il encore commenté.

Le libéral a aussi estimé que le vote britannique n’était pas un vote contre l’Europe, mais bien « contre l’Europe telle qu’elle fonctionne aujourd’hui ». Il a appelé à repenser l’Union européenne et son futur. « C’est notre devoir pour la jeune génération de réformer l’Europe, de la moderniser, de la rendre moins bureaucratique … », a-t-il ajouté.

Partager l'article

24 juin 2016 - 11h20