Venezuela: un mort lors des heurts en marge des manifestations à Caracas

Un jeune de 18 ans est décédé mercredi lors de violents heurts pendant une manifestation à Caracas contre le président du Venezuela Nicolas Maduro, ce qui porte à 32 le nombre de tués depuis début avril, a annoncé le parquet. Le manifestant est mort dans des circonstances encore non élucidées, durant des affrontements avec les forces de sécurité qui ont dispersé avec des bombes lacrymogènes une marche dans le quartier de Las Mercedes, dans l’est de la capitale, a ajouté le parquet.
Des milliers de Vénézuéliens s’étaient rassemblés dans les rues de la ville pour exprimer leur rejet du projet de nouvelle Constitution du président socialiste, qu’ils voient comme une tentative de s’accrocher au pouvoir. Plusieurs personnes ont été blessées dans les affrontements avec la police et la garde nationale militarisée, dont deux députés d’opposition, ont constaté des journalistes de l’AFP.
Depuis plus d’un mois, des défilés ont lieu presque chaque jour, pour exiger des élections anticipées et ainsi faire partir le président Maduro avant la fin de son mandat, en décembre 2018. Mercredi, c’est son projet de convoquer une assemblée constituante qui était particulièrement visé.
Les forces de l’ordre ont repoussé les manifestants sur une autoroute de l’est de la capitale avec du gaz lacrymogène, des canons à eau et des tirs de grenaille, tandis qu’en face, plusieurs groupes de jeunes répliquaient par des jets de pierres et de cocktails Molotov. Un manifestant a été brûlé quand ses vêtements ont pris feu après l’explosion du réservoir d’une moto de la police, a constaté un photographe. Son état et la gravité de ses brûlures n’étaient pas encore connus mercredi soir.

Partager l'article

04 mai 2017 - 01h55