facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Venezuela: critiques internationales du président Maduro, accusé de "coup d'Etat"

Une pluie de critiques internationales s’est abattue jeudi sur le président Nicolas Maduro, accusé de « coup d’Etat » au Venezuela après la décision de la Cour suprême, réputée proche du pouvoir, de faire main basse sur la prérogative du Parlement d’édicter des lois. Cette décision traduit une escalade supplémentaire dans la crise politique qui agite ce pays pétrolier depuis la large victoire de l’opposition antichaviste (du nom de l’ancien président Hugo Chavez, 1999-2013) aux élections législatives fin 2015, pour la première fois en 17 ans.
Depuis janvier 2016, le Tribunal suprême de justice (TSJ) ou Cour suprême a déclaré nuls tous les votes de l’Assemblée nationale, en réaction à l’investiture de trois députés antichavistes dont l’élection était entachée de soupçons. Elle n’a cessé depuis de rogner le pouvoir des législateurs.
« Tant que l’Assemblée nationale sera hors-la-loi, les compétences parlementaires seront exercées directement par » la Cour suprême, selon la décision publiée par la plus haute juridiction du pays dans la nuit de mercredi à jeudi.
Exécutif, armée, justice et législatif: le régime présidentiel vénézuélien concentre à présent tous les pouvoirs.
De l’Union européenne au secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA), Luis Almagro, en passant par les Etats-Unis, le Brésil, la Colombie ou le Chili, tous ont condamné la « rupture de l’ordre constitutionnel » ou le « coup d’Etat » au Venezuela. Le Pérou, qui a critiqué cet « auto-coup », a rappelé son ambassadeur à Caracas.
Washington a dénoncé un « grave recul » pour la démocratie au Venezuela.
« Nicolas Maduro vient de commettre un coup d’Etat », a également lancé le président du Parlement vénézuélien Julio Borges en appelant l’armée à sortir du « silence » face à la rupture de l’ordre constitutionnel.
« Nicolas Maduro ne peut pas être au-dessus de la Constitution », a-t-il lancé, estimant que le président avait « retiré le pouvoir au peuple ».
De son côté, le député d’opposition Henry Ramos Allup, également ancien président du Parlement unicaméral de ce pays, a appelé les parlementaires à « continuer à exercer (leurs) fonctions, quels que soient les risques, car nous n’avons pas été désignés députés mais nous avons été élus ».
Avant cette décision du TSJ, la même instance avait déjà privé mardi les députés de leur immunité, les exposant à de possibles procès pour haute trahison devant des instances militaires.
La mesure de mardi apparaissait déjà comme une sanction contre le pouvoir législatif. Elle renforçait encore plus les prérogatives du chef de l’Etat, habilité à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la « stabilité démocratique ».
Le 21 mars, les députés vénézuéliens avait adopté une motion appelant l’Organisation des Etats américains (OEA) à convoquer son conseil permanent pour examiner d’éventuelles sanctions contre ce pays.
Cette réunion qui se tenait mardi à Washington a débouché sur une déclaration commune où la majorité des pays de l’institution ont exprimé leur « inquiétude devant la difficile situation politique, économique, sociale et humanitaire » du Venezuela.
L’opposition veut pousser le chef de l’Etat vers la sortie et exige une élection présidentielle anticipée avant celle prévue en décembre 2018. A l’inverse, le président Nicolas Maduro accuse l’OEA d’encourager une « intervention internationale ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

16 août 2017 Inondations en Sierra Leone: début d'une semaine de deuil national

Les habitants de Sierra Leone, encore sous le choc des centaines de morts après les inondations et glissements de terrain dans la capitale Freetown lundi, ont commencé mercredi à observer une semaine de deuil national décrétée par le président Ernest lire plus

Belga

16 août 2017 Conflit en Syrie – Dix-sept civils tués mercredi à Raqa dans un raid de la coalition, selon l'OSDH

Au moins 17 civils, dont cinq enfants, ont péri mercredi dans un raid de la coalition internationale menée par les États-Unis contre la partie de Raqa encore aux mains du groupe Etat islamique, a affirmé l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). La coalition fou lire plus

Belga

16 août 2017 TC Namur – Deux ans de prison et cinq ans de sursis pour deux vols violents

Un homme a été condamné ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Namur à deux ans de prison et cinq ans de sursis probatoire pour deux vols commis à Namur, en mai 2017, au préjudice de deux femmes. Le tribunal a suivi les réquisitions du parque lire plus

Belga

16 août 2017 Corée du Nord: Kiev va enquêter sur la livraison présumée de moteurs de missiles

L’Ukraine va enquêter sur la livraison présumée de moteurs ukrainiens à la Corée du Nord, pays actuellement au coeur de vives tensions avec Washington, pour « confirmer » que les accusations portées à l’encontre de Kiev sont infondées, a annonc lire plus

Belga

16 août 2017 Près de 600 migrants secourus en un jour entre le Maroc et l'Espagne

Les services de sauvetage espagnols ont annoncé mercredi avoir secouru près de 600 personnes à bord de 15 embarcations et d’un scooter des mers, entre le Maroc et l’Espagne, une route de plus en plus empruntée par les migrants. « Quelque 599 personnes ont été lire plus

Belga

16 août 2017 Corée du Nord: le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres propose ses "bons offices"

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a proposé mercredi ses « bons offices » pour aider à la reprise du dialogue entre la Corée du Nord et les grandes puissances, soulignant la nécessité de diminuer la « réthorique » sur ce conf lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/