facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Vendre des disques, de l'histoire ancienne pour le DJ australien Flume

Espérer gagner de l’argent en vendant des disques, c’est de l’histoire ancienne, estime le DJ australien Flume, 24 ans, étoile montante de la musique électronique et enfant de la génération internet qui a appris à composer en téléchargeant illégalement des logiciels et des sons. « Les disques, maintenant, c’est surtout pour faire de la promotion. C’est avec les concerts et le merchandising que tu gagnes de l’argent », explique sans ambages à l’AFP Harley Streten, DJ au look de surfeur à l’affiche du festival Solidays vendredi à l’hippodrome de Longchamp, à Paris.

« Si j’avais 20 ans de plus, que j’avais eu l’habitude de gagner de l’argent en vendant des disques, ce serait sans doute différent, mais ça n’a jamais été le cas… C’est la nature de l’industrie musicale actuelle, il faut s’y adapter », observe celui qui a choisi son pseudonyme – Flume – d’après le titre d’une chanson du groupe Bon Iver.

Repéré par un label australien, le natif de Sydney va rapidement faire entendre sa petite musique en dehors d’Australie avec son premier album sorti en 2012 (il a alors 21 ans). En France, c’est une publicité qui participera à sa renommée en utilisant son remix de « You and Me », du groupe Disclosure.

Après ce succès initial, Flume reconnaît avoir dû gérer une « pression » assez nouvelle pour son deuxième album, « Skin », paru fin mai. « Je me sentais parfois un peu piégé par ce que les gens attendaient de moi, il a été nécessaire d’aller parfois m’isoler, par exemple en Tasmanie ou à Mexico », deux endroits où sont nés certains des nouveaux morceaux.

Prenant ses distances avec la musique électro plus tapageuse d’un David Guetta, la musique de Flume se veut plus hybride, avec des influences rap et pop mais aussi quelques morceaux plus expérimentaux. Pour les voix, il a fait appel à plusieurs invités, comme le chanteur américain Beck, le groupe suédois Little Dragon ou la chanteuse canadienne Kai.

Solidays, vendredi, s’inscrit dans une tournée mondiale qui passe par des festivals européens en juillet (France, Italie, Pays-Bas, Belgique et Suisse) avant de mettre le cap sur la Nouvelle-Zélande, l’Australie puis l’Amérique du nord. Le DJ sera de retour en Europe à l’automne prochain.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

23 janvier 2017 Open d'Australie – Goffin "fatigué mais heureux" d'être en quart de finale après sa victoire contre Thiem

David Goffin (ATP 11) est devenu lundi le premier joueur masculin belge à se qualifier pour les quarts de finale à l’Australian Open. Dans la Rod Laver Arena, par une chaleur intense, le Liégeois, 26 ans, est une nouvelle fois parvenu à prendre la mesure de son ami Domini lire plus

Belga

23 janvier 2017 Dior rajeunit le costume, version rave party

Les défilés mixtes, comme ceux de Sacai ou Avoc samedi, sont de plus en plus courants pendant la Fashion Week masculine, à Paris. Mais il n’y avait pas une femme en vue sur le podium de Dior homme, où le costume était roi, rajeuni, version techno hardcore. La silho lire plus

Belga

23 janvier 2017 La Belgique renvoie à Bagdad pour la première fois un suspect de terrorisme

La Belgique a renvoyé à Bagdad le week-end dernier un Irakien sympathisant de l’État islamique (Daesh), ce qui constitue une première en Europe, annonce lundi le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Theo Francken dans les journaux de Mediahuis. lire plus

Belga

23 janvier 2017 Semaine de la haute couture: le Libanais Rabih Kayrouz ouvre le bal

Le créateur libanais Rabih Kayrouz a ouvert dimanche soir avec un défilé intimiste et plein de douceur le bal de la Semaine de la haute couture, spécificité parisienne, qui voit se succéder une trentaine de défilés jusqu’à jeudi. Cette s lire plus

Belga

23 janvier 2017 Hollywood trépigne avant les nominations aux Oscars: un peu moins blanches ?

Hollywood trépigne avant la révélation mardi des finalistes pour les Oscars, avec « La La Land » ou « Moonlight » parmi les favoris, mais après deux ans de polémique la grande question reste de voir si cette sélection sera moins « blanche » et plus diversifi lire plus

Belga

23 janvier 2017 Un nouveau thriller, "Split", en tête du box-office nord-américain

Un nouveau thriller, « Split », avec James McAvoy dans le rôle d’un homme aux multiples personnalités, a pris la tête du box-office nord-américain, selon les chiffres provisoires publiés dimanche par la société spécialisée Exhibitor Relation lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/