"Valérian", un rêve de jeunesse pour Luc Besson

“Valérian et la Cité des Mille Planètes” est un projet qui occupait une place particulière pour Luc Besson: cette histoire de science-fiction obsédait le réalisateur français depuis ses 10 ans. Le cinéaste de 58 ans a pourtant déjà plusieurs beaux succès à son palmarès, du “Cinquième élément” à “Léon” en passant par “Nikita” ou plus récemment “Lucy”. Mais “Valérian” était ancré dans son imaginaire depuis qu’il a commencé à lire la série des bandes dessinées de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières dans les années 1960.

“A l’époque, il n’y avait pas internet, pas YouTube, rien, et vous deviez patienter toute une semaine pour avoir deux pages supplémentaires”, a-t-il rappelé au festival CinemaCon à Las Vegas.

“J’étais totalement accro… C’était tellement génial à l’époque, totalement nouveau, et je n’ai jamais arrêté d’y penser”, a-t-il poursuivi lors d’une allocution publique au Caesar’s Palace.

Seulement, le réalisateur pensait impossible de faire un film avec juste deux personnages humains… entourés de 1.000 extraterrestres.

“Et puis ce gentleman, ce jeune directeur, James Cameron, vous en avez peut-être entendu parler, a rendu ces techniques possibles avec +Avatar+. Grâce à lui, l’imagination est aujourd’hui notre seule limite”, a encore dit Luc Besson.

“Valérian”, tourné avec un budget de 180 millions de dollars, se penche sur une force maléfique qui en l’an 2740 menace Alpha, vaste métropole spatiale qui héberge des espèces issues de milliers de planètes, réunies ici pour partager leurs savoirs.

Les agents Valérian (Dane DeHaan) et Laureline (Cara Delevingne) sont chargés d’identifier la menace et de sauver l’univers.

La bande-annonce laisse entrapercevoir une ville verticale qui n’est pas sans rappeler celle du “Cinquième élément”, une foison d’extraterrestres dont un lointain cousin de Jabba le Hutt de “Star Wars” et une pléthore d’effets spéciaux.

“J’ai grandi en adorant les films de Luc quand j’étais enfant, c’est mon plus beau rêve”, a déclaré Cara Delevingne, mannequin reconvertie actrice et déjà vue dans “La Face cachée de Margo”.

Le film doit sortir le 21 juillet en Amérique du Nord et le 26 juillet en France.

Partager l'article

29 mars 2017 - 15h55