facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

USA: une prof accuse son école de discrimination car elle ne parle pas espagnol

Une enseignante américaine poursuit l’établissement scolaire de Floride qui l’emploie depuis dix ans pour discrimination contre la « minorité blanche »: elle n’a pas obtenu de devenir professeur d’un programme spécial car elle ne parle pas l’espagnol. Tracy Rosner a déposé une plainte auprès de l’autorité de tutelle des services d’éducation du comté de Miami-Dade –qui supervise l’école élémentaire Coral Reef–, affirmant être victime de « pratiques discriminatoires sur le lieu de travail ».
D’après des documents de justice obtenus mardi par l’AFP, l’enseignante de CE2 avait demandé en mai l’an dernier d’être transférée dans un programme de l’établissement requérant d’assurer un cours quotidien d’une heure d’espagnol.
Mais, selon la plainte déposée le 11 juillet devant un tribunal de Floride, la directrice Christina Guerra a rejeté cette demande « en se basant sur sa race et son pays d’origine ».
Américaine blanche, Mme Rosner ne fait pas partie de la majorité ethnique à Miami: d’après les dernières données de recensement, 66,8% de la population de cette ville est hispanique ou d’origine hispanique.
Pour cette raison, l’enseignante se considère « comme une minorité sur son lieu de travail qui ne cherche à employer que des hispanophones ».
L’école élémentaire exige des professeurs du programme Extended Foreign Language (langue étrangère renforcée) qu’ils parlent couramment la langue de Cervantes mais Mme Rosner affirme qu’elle est en mesure d’assurer tous les cours à l’exception de l’espagnol qui pourrait être enseigné par un tiers.
Une alternative qui a été écartée, lui refusant un emploi « à cause de sa race et de son origine comme personne non hispanique dont la langue maternelle n’est pas l’espagnol », ont indiqué ses avocats.
Elle demande réparation pour dommages matériels futurs, precium doloris, angoisse, souffrance émotionnelle, nuisance à la vie privée et autres conséquences psychologiques.
L’autorité de supervision n’était pas immédiatement joignable mardi pour commenter.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 juillet 2017 Fête Nationale – Di Rupo plaide pour "une Belgique qui s'occupe vraiment des préoccupations des citoyens"

Au soir de la Fête nationale, le président du PS, Elio Di Rupo, a insisté sur la nécessité de concentrer le travail politique sur « des actions répondant aux priorités quotidiennes des citoyens ». M. Di Rupo s’est exprimé ainsi dans le contexte lire plus

Belga

21 juillet 2017 Fête Nationale – Quelque 1.350 moules-frites servis au Resto national

Plus de 5.000 personnes ont festoyé et ont profité des animations au Resto national vendredi de 16H00 à 22H30, selon Frank Anthierens, l’organisateur. Quelque 1.350 repas ont été servis, dont 256 aux plus démunis. Il n’y a eu aucun incident à signaler lire plus

Belga

21 juillet 2017 La Maison Blanche réfute être en proie à des querelles internes

La Maison Blanche n’est pas en proie à des querelles intestines, a assuré vendredi le nouveau directeur de la communication de l’exécutif américain, Anthony Scaramucci, après avoir annoncé la nomination d’une nouvelle porte-parole pour Donald Trump en la per lire plus

Belga

21 juillet 2017 Le ministre de la Défense américain pense que le chef de l'EI est en vie

Le ministre américain de la Défense, James Mattis, a estimé vendredi que le chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, était « en vie ». « Je pense que Baghdadi est vivant, et je penserai autre chose quand nous saurons que nous l’avons tué », a d lire plus

Belga

21 juillet 2017 Des forces de sécurité afghanes tuées par un bombardement américain

Plusieurs membres des forces de sécurité afghanes ont été tués vendredi par un bombardement américain dans la province du Helmand, ont affirmé des responsables de l’Otan et de Kaboul. « Lors d’une opération soutenue par les Etats-Unis, des tirs lire plus

Belga

21 juillet 2017 Tour de France – Jens Keukeleire a reçu le Prix de la Combativité

Après Guillaume Van Keirsbulck, Philippe Gilbert et Thomas De Gendt, Jens Keukeleire est le quatrième Belge à recevoir le Prix de la Combativité. « Ouais, je suis bien avec ça. J’aurais préféré gagner une étape ». « Je me sentais trè lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/