facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

USA: une prestigieuse université facilite l'admission de descendants d'esclaves

La prestigieuse université de Georgetown, dans la capitale américaine Washington, a promis jeudi des excuses officielles pour la vente de quelque 270 esclaves dont elle a tiré profit au XIXe siècle, proposant en compensation de faciliter l’admission de leurs descendants. L’université jésuite fondée en 1789 est l’une des plus anciennes aux Etats-Unis et son président John DeGioia avait créé il y a un an un groupe de travail pour se pencher sur son passé esclavagiste.
Ces étudiants, personnels et anciens de l’université ont publié en ligne des archives documentant la vente en 1838 de 272 esclaves, dont une partie des recettes, qui équivaudraient à environ 3,3 millions de dollars aujourd’hui, avait été utilisée pour régler des dettes de l’établissement.
M. DeGioia a prononcé jeudi un discours dans lequel il a présenté toutes les mesures décidées par l’université pour tenter d’atténuer les conséquences de son passé.
« On connaît notre histoire », a reconnu M. DeGioia. « On peut être paralysé par notre passé, mais on peut aussi s’en servir pour se renforcer. J’espère que ces premiers pas ne sont que le début du chemin vers une réconciliation », a-t-il affirmé.
Il a promis que des excuses officielles viendraient d’une « messe de réconciliation dans laquelle nous chercherons le pardon pour notre participation à l’esclavage ».
Plusieurs descendants directs des 272 esclaves vendus en 1838 ont aussi pris la parole lors de cette cérémonie et ont espéré que les démarches de l’Université de Georgetown, de par le poids et l’Histoire de l’établissement, puissent constituer un exemple pour un mouvement de réconciliation plus large.
Parmi les mesures annoncées, la plus symbolique concerne ces descendants. Georgetown s’est en effet spécifiquement engagée à leur faciliter l’admission, sans toutefois aller jusqu’à proposer une aide financière aux potentiels candidats.
Concrètement, cette forme de discrimination positive signifie que les descendants seront « pris en considération de la même manière » que les candidats dont les parents sont d’anciens élèves de Georgetown, a précisé l’université dans un communiqué. La plupart des universités privées américaines favorisent en effet l’admission des candidats dont les parents sont diplômés du même établissement.
Par ailleurs, deux bâtiments du campus, qui portaient auparavant les noms de présidents d’université impliqués dans la vente de ces esclaves, seront rebaptisés en l’honneur d’un ancien esclave et d’une enseignante noire qui oeuvrait à l’éducation des jeunes filles au début du XIXe siècle.
Un nouvel institut de recherche sur l’esclavage va également ouvrir ses portes au sein de l’établissement et un mémorial sera érigé en l’honneur des anciens esclaves, a annoncé M. DeGioia en se basant sur un rapport d’une centaine de pages présenté par le groupe de travail.
« La façon la plus appropriée pour nous de compenser la participation de nos ancêtres à l’esclavage est de réparer (ses) conséquences de nos jours », a fait valoir M. DeGioia.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

20 juillet 2017 Un long week-end du 21 juillet entre averses et éclaircies

Le week-end prolongé du 21 juillet sera marqué par une alternance d’averses et d’éclaircies. Si la pluie épargnera la journée de vendredi, elle fera toutefois son grand retour pendant le week-end, prévoit jeudi l’Institut royal météorologique ( lire plus

Belga

20 juillet 2017 Trois toiles de Bacon volées à Madrid retrouvées

Trois des cinq tableaux du peintre britannique Francis Bacon dérobés chez un particulier à Madrid en 2015, l’un des plus importants vols d’art contemporain en Espagne, ont été retrouvés, a appris l’AFP jeudi auprès de la police espagnole. « Je peux con lire plus

Belga

20 juillet 2017 Brexit: le négociateur européen Michel Barnier veut des "clarifications" de Londres

Le négociateur en chef européen pour le Brexit, Michel Barnier, a demandé jeudi des « clarifications » à Londres, en particulier sur les droits des citoyens européens et la facture du divorce, à l’issue du 2e cycle de négociations à Bruxelles. « L lire plus

Belga

20 juillet 2017 Jamais aussi peu d'enfants ne se sont perdus à la Côte

Durant la première moitié du mois de juillet, 162 enfants se sont perdus à la Côte belge, soit un record à la baisse, annonce jeudi l’Intercommunale des services de sauvetage de la Côte de Flandre occidentale (IKWV). Depuis quelques années, de moins en lire plus

Belga

20 juillet 2017 Procès de corruption à Rome: 20 ans de réclusion au principal accusé

Le tribunal de Rome a condamné jeudi en première instance à 20 ans de réclusion Massimo Carminati, principal accusé du procès « Mafia Capitale », un vaste réseau criminel ayant infiltré la municipalité de Rome. Quarante-six personnes lire plus

Belga

20 juillet 2017 Naissance surprise de deux ratons laveurs dans un zoo suisse

Le zoo de Servion, en Suisse, avoue sa surprise: deux ratons laveurs sont nés, ce qui ne s’était plus produit depuis 15 ans, a indiqué jeudi son organisation. Le zoo de Servion accueille des ratons laveurs depuis plus de 35 ans. L’ancien couple était très âg lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/