USA: un agent du ministère de la Sécurité intérieure suspendu pour port d'arme

Un fonctionnaire du département américain de la Sécurité intérieure (DHS) a été suspendu pour avoir dissimulé une arme qu’il avait fait entrer dans l’enceinte du bâtiment, faisant penser à un projet d’attentat dans le ministère, selon les médias américains et le DHS mercredi. L’analyste qui avait une accréditation de sécurité maximum pourrait avoir « planifié des actes de violence contre des hauts responsables du DHS dans le bâtiment » où il travaillait, d’après un document judiciaire cité par la presse américaine.
« Un individu travaillant au DHS a été arrêté le 9 juin après que des agents de sécurité ont découvert une arme dissimulée » sur lui, a indiqué Scott McConnell, un porte-parole du ministère.
« L’agent travaillait au service de renseignement et d’analyse du DHS », qui fait partie des agences de renseignement américaines, et travaillait à un échelon de base, sans responsabilité d’encadrement, a-t-il précisé. « Il a été suspendu de ses fonctions ».
Le porte-parole n’a pas précisé si l’analyste avait fourni des explications.
Le matin de l’incident, l’agent identifié comme étant Jonathan Wienke, 45 ans, a fait l’objet d’un contrôle de sécurité aléatoire. Les agents de sécurité ont retrouvé sur lui un couteau, une caméra infra-rouge, une bombe lacrymogène et des menottes. Une autre fouille un peu plus tard dans son bureau a permis de mettre la main sur l’arme à feu, un revolver de petit calibre.
Cette affaire intervient en plein débat sur la régulation des armes à feu aux Etats-Unis après la tuerie du Pulse à Orlando, l’attentat le plus meurtrier de l’histoire récente des Etats-Unis, dans lequel 49 personnes ont trouvé la mort.
Des parlementaires démocrates ont lancé mercredi un sit-in dans l’hémicycle de la Chambre des représentants afin de protester contre le refus de la majorité républicaine de voter des restrictions sur les armes à feu.

Partager l'article

23 juin 2016 - 02h00