USA: les démocrates veulent une enquête sur les liens entre Trump et des oligarques

Les chefs démocrates au Sénat américain ont annoncé jeudi qu’ils allaient demander au gouvernement d’enquêter sur les liens entre l’entreprise immobilière de Donald Trump et une famille d’oligarques azerbaïdjanais qui aurait des liens avec les Gardiens de la révolution iraniens. Les élus ont écrit au secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, au ministre de la Justice Jeff Sessions et au directeur de la police fédérale (FBI) James Comey pour faire part de leur préoccupation sur le fait que le président républicain ait pu violer les lois anti-corruption américaines.
M. Trump avait en effet lancé un projet d’hôtel à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, où il était en partenariat d’affaires avec Anar Mammadov, fils de l’ancien ministre des Transports Ziya Mammadov, proche allié du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev.
Ce projet immobilier a fait l’objet d’une enquête explosive du New Yorker plus tôt ce mois-ci, intitulée “Les plus mauvais contrats de Donald Trump”.
Cet hôtel, notait le magazine, ne répondait pas aux critères éthiques de base et était susceptible de contribuer à du blanchiment d’argent lié aux Gardiens de la révolution, force d’élite du régime iranien.
“Il semble que le manque de contrôles préalables par la Trump Organization décrit dans l’article expose le président Trump et son organisation pour leurs liens avec des oligarques azerbaïdjanais notoirement corrompus”, ont écrit les sénateurs Dianne Feinstein, Ben Cardin et Sherrod Brown. “Même si la Trump Organization semble s’être retirée du contrat concernant la Bakou Tower, de sérieuses questions restent sans réponse concernant la responsabilité pénale potentielle de la Trump Organization”.
Le New Yorker rappelait que selon des télégrammes diplomatiques de l’ambassade américaine en Azerbaïdjan en 2009 et 2010, révélés par WikiLeaks, Ziya Mammadov était considéré comme étant “notoirement corrompu, même à l’échelle de l’Azerbaïdjan”.
Mais Alan Garten, avocat de la Trump Organization, avait souligné au magazine que l’organisation n’avait rien à voir avec la corruption de la famille Mammadov.
Ivanka Trump, la fille et aujourd’hui proche conseillère du président américain, a travaillé sur le projet depuis sa conception et avait même visité le site prévu pour accueillir l’hôtel à Bakou en 2014, avait encore noté le New Yorker.
Une photo datant de novembre 2014 sur son compte Instagram montre en effet toujours Ivanka Trump avec un casque de chantier en train de visiter les lieux.

Partager l'article

30 mars 2017 - 23h00