facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

USA: feu vert pour les armes sur les campus texans, le jour anniversaire d'une fusillade

Le port d’armes sur les campus universitaires publics du Texas est autorisé depuis lundi, un feu vert qui intervient le jour même de la commémoration des 50 ans d’une fusillade de masse dans une université texane. En vertu de la nouvelle législation, chaque université publique de cet Etat du sud des Etats-Unis doit permettre le port dissimulé d’une arme à feu, mais elle peut limiter les lieux où cela s’applique.
Les universités privées ne sont pas concernées par ce texte.
Gregory Fenves, président de l’université du Texas, où une fusillade avait fait 14 morts en 1966, s’attend à ce que la mesure passe quasi-inaperçue sur ce campus situé à Austin, la capitale de l’Etat. « Notre campus est très sûr. Et je pense que ça va continuer », a-t-il dit.
Huit Etats américains autorisent donc désormais le port d’arme dissimulée sur des campus d’université, comme l’Oregon, le Colorado ou encore le Wisconsin. Et 18 l’interdisent spécifiquement.
Trois professeurs de UT Austin ont lancé des poursuites, affirmant que leur droit à la liberté de parole serait bafoué à cause de l’atmosphère de crainte engendrée par des étudiants armés, nuisant à l’expression des idées.
Dans une récente tribune au journal Dallas Morning News, une enseignante d’une université publique de Dallas a partagé ses inquiétudes. « Je n’ai pas peur des armes à feu. J’ai peur de cette association: stress des partiels, maladie mentale non diagnostiquée et possibilité d’être armé dans l’enceinte de l’université », a écrit Seema Yasmin.
Les défenseurs de la loi affirment que ce feu vert assure une meilleure sécurité des étudiants et des professeurs, arguant qu’un tireur pourrait être arrêté plus rapidement par des membres du public armés.
Cette nouvelle loi est entrée en vigueur le jour même de l’inauguration sur le campus d’UT Austin d’une sculpture en hommage aux victimes de la fusillade de 1966.
Charles Whitman, un ancien tireur d’élite de l’armée, avait tué 14 personnes sur le campus mais est responsable de la mort de 17 personnes au total ce jour-là. Il a été abattu après avoir tiré pendant plus de 90 minutes depuis la tour de l’horloge de l’université.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

26 juillet 2017 Des mesures fédérales en vue d'atteindre l'objectif du plein emploi en 2025

Le gouvernement fédéral s’est accordé sur une série de mesures qui contribueront à réaliser l’ambition du plein emploi en 2025, a indiqué le ministre de l’Emploi, Kris Peeters. Sont visés l’e-commerce et la construction mais aussi une diminutio lire plus

Belga

26 juillet 2017 Alda Greoli, désormais numéro deux dans deux gouvernements

En accédant à la vice-présidence du gouvernement wallon, Alda Greoli devient la seule ministre wallonne à double casquette, puisqu’elle est également la numéro deux du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’ancienne cheffe de cabin lire plus

Belga

26 juillet 2017 Budget fédéral: Laurette Onkelinx pointe "un pas de géant en arrière"

La cheffe de groupe PS au Parlement fédéral, Laurette Onkelinx, reconnaît que l’accord budgétaire trouvé par le gouvernement fédéral contient « indubitablement » des réformes, mais que celles-ci constituent « un pas de géant… en arri lire plus

Belga

26 juillet 2017 Lourde amende pour le canular homophobe de Cyril Hanouna

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel français sanctionne pour la troisième fois C8 et l’émission phare de Cyril Hanouna « Touche pas à mon poste ». Une amende de 3 millions d’euros lui a été infligée pour un canular jugé homophobe. Dans c lire plus

Belga

26 juillet 2017 Budget fédéral: un accord imbuvable selon la FGTB

La FGTB juge mercredi que l’accord intervenu au sein du gouvernement pour le budget fédéral est « imbuvable, déséquilibré et injuste ». Le syndicat socialiste le qualifie même de « honte pour le gouvernement ». Il dénonce des mesures offertes aux « nantis », lire plus

Belga

26 juillet 2017 Ecolo dénonce un budget sans aucune trace de justice sociale et de vision écologique

Le projet de budgets 2018 et 2019 élaboré par le gouvernement fédéral manque désespérément de justice sociale et d’une vision écologique, estime Ecolo dans un communiqué mercredi après-midi. « Hormis l’annonce d’une baisse de l’imp lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/