facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

USA: feu vert pour les armes sur les campus texans, le jour anniversaire d'une fusillade

Le port d’armes sur les campus universitaires publics du Texas est autorisé depuis lundi, un feu vert qui intervient le jour même de la commémoration des 50 ans d’une fusillade de masse dans une université texane. En vertu de la nouvelle législation, chaque université publique de cet Etat du sud des Etats-Unis doit permettre le port dissimulé d’une arme à feu, mais elle peut limiter les lieux où cela s’applique.
Les universités privées ne sont pas concernées par ce texte.
Gregory Fenves, président de l’université du Texas, où une fusillade avait fait 14 morts en 1966, s’attend à ce que la mesure passe quasi-inaperçue sur ce campus situé à Austin, la capitale de l’Etat. « Notre campus est très sûr. Et je pense que ça va continuer », a-t-il dit.
Huit Etats américains autorisent donc désormais le port d’arme dissimulée sur des campus d’université, comme l’Oregon, le Colorado ou encore le Wisconsin. Et 18 l’interdisent spécifiquement.
Trois professeurs de UT Austin ont lancé des poursuites, affirmant que leur droit à la liberté de parole serait bafoué à cause de l’atmosphère de crainte engendrée par des étudiants armés, nuisant à l’expression des idées.
Dans une récente tribune au journal Dallas Morning News, une enseignante d’une université publique de Dallas a partagé ses inquiétudes. « Je n’ai pas peur des armes à feu. J’ai peur de cette association: stress des partiels, maladie mentale non diagnostiquée et possibilité d’être armé dans l’enceinte de l’université », a écrit Seema Yasmin.
Les défenseurs de la loi affirment que ce feu vert assure une meilleure sécurité des étudiants et des professeurs, arguant qu’un tireur pourrait être arrêté plus rapidement par des membres du public armés.
Cette nouvelle loi est entrée en vigueur le jour même de l’inauguration sur le campus d’UT Austin d’une sculpture en hommage aux victimes de la fusillade de 1966.
Charles Whitman, un ancien tireur d’élite de l’armée, avait tué 14 personnes sur le campus mais est responsable de la mort de 17 personnes au total ce jour-là. Il a été abattu après avoir tiré pendant plus de 90 minutes depuis la tour de l’horloge de l’université.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 janvier 2017 Un centre commercial de 15 étages s'effondre à Téhéran

Un centre commercial de 15 étages, dans lequel un incendie s’était déclaré et qui venait d’être évacué, s’est effondré jeudi à Téhéran, selon des images diffusées en direct à la télévision publiqu lire plus

Belga

19 janvier 2017 Publifin – M. Di Rupo annonce des mesures de transparence et de décumul

Le président du PS, Elio Di Rupo, présentera rapidement plusieurs mesures pour assainir et moraliser le fonctionnement des intercommunales, a-t-il indiqué jeudi en réaffirmant sa confiance envers le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, en difficulté de lire plus

Belga

19 janvier 2017 Les Lokerse Feesten annoncent la venue des Pixies

Le groupe de rock américain Pixies se produira en août aux Lokerse Feesten (Fêtes de Lokeren), a annoncé jeudi matin l’organisation du festival. Le « groupe culte de rock de la fin des années 1980, début des années 1990, connaît un retour en force, lire plus

Belga

19 janvier 2017 Le refuge de Barack Obama à la Maison Blanche? Les livres

Grand admirateur d’Abraham Lincoln, 16e président des Etats-Unis, Barack Obama, 44e, partage avec lui un goût prononcé pour la lecture. Elle fut, dit-il, un refuge salutaire durant ses deux mandats à la tête de la première puissance mondiale. « A une épo lire plus

Belga

19 janvier 2017 A 92 ans, George H. W. Bush en soins intensifs pour une pneumonie

L’ancien président américain George H. W. Bush, âgé de 92 ans et hospitalisé depuis samedi au Texas, souffre d’une pneumonie, a annoncé son porte-parole mercredi. Son épouse Barbara, qui toussait, a également été hospitalisé lire plus

Belga

19 janvier 2017 Morandini: l'enquête pour "harcèlement sexuel" classée sans suite

Cet été, de jeunes comédiens avaient raconté les dérapages d’un casting pour une web-série produite par Jean-Marc Morandini: la justice a classé l’enquête ouverte pour « harcèlement sexuel » contre l’animateur, qui reste mis en examen pour lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/