USA: démission du Conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn

Michael Flynn, conseiller à la sécurité nationale du président américain Donald Trump, mis en cause pour des contacts inappropriés avec la Russie alors que le président Obama était encore en fonctions, a démissionné lundi soir, a annoncé la Maison Blanche. Dans sa lettre de démission, Michael Flynn a reconnu avoir “par inadvertance trompé le vice-président élu (Mike Pence) et d’autres personnes avec des informations incomplètes sur (ses) discussions téléphoniques avec l’ambassadeur de Russie”. Le général à la retraite Joseph Kellogg va assurer l’intérim à ce poste, selon la Maison Blanche.
Plus tôt dans la journée de lundi, l’exécutif américain, sous pression dans cette affaire, avait laissé planer lundi le doute sur l’avenir de Flynn, indiquant que Trump “évaluait la situation”. Nombre d’élus démocrates du Congrès avaient exigé la démission du patron du puissant Conseil de sécurité nationale (NSC) de la Maison Blanche.
Le Washington Post puis le New York Times avaient rapporté l’existence de retranscriptions d’appels passés en décembre, montrant que M. Flynn avait fait valoir à son interlocuteur, l’ambassadeur russe à Washington Sergey Kislyak, que le futur gouvernement républicain ne ferait pas preuve d’autant de sévérité à l’égard de Moscou que son prédécesseur démocrate.

Partager l'article

14 février 2017 - 06h35