USA: accusé d'escroquerie, il reconnaît avoir prétendu être un agent de la CIA

Il fournissait régulièrement sur les plateaux de télévision ses services d’analyste spécialisé dans le renseignement, mais Wayne Simmons accusé d’escroquerie par la justice américaine a plaidé coupable vendredi et reconnu s’être inventé un passé d’ex-agent de la CIA. Wayne Simmons, 62 ans, qui intervenait notamment sur la chaîne Fox News a admis avoir menti sur sa carrière de 27 années au sein de l’agence américaine de renseignement et n’avoir en fait jamais travaillé pour la CIA, a rapporté le ministère de la Justice dans un communiqué.
Cette escroquerie, outre son travail dans les médias et un roman sur l’espionnage, lui a également permis d’avoir accès à un programme d’entraînement de l’armée américaine en 2008 et à être déployé en Afghanistan comme conseiller en renseignement.
“Mr. Simmons a menti sur ses antécédents judiciaires et son passé au sein de la CIA afin d’obtenir de façon frauduleuse des contrats avec le gouvernement”, a affirmé Paul Abbate, directeur adjoint de l’antenne du FBI à Washington. M. Simmons avait été inculpé en octobre par un grand jury fédéral en Virginie (est) et encourt jusqu’à 20 ans de prison.
Selon l’acte d’accusation, M. Simmons a notamment menti en se présentant comme un agent “d’opérations spéciales paramilitaires” de la CIA ayant opéré entre 1973 et 2000.
Il a co-écrit un roman d’espionnage qui semble être inspiré en partie de ses prétendues aventures. Sa biographie sur le site Amazon assure toujours, entre autres, que l’auteur a “eu l’honneur de servir comme consultant à la Maison Blanche” sous la présidence de George W. Bush.

Partager l'article

30 avril 2016 - 01h30