USA: 22 millions d'assurés en moins si "Obamacare" était abrogée

L’avenir de la réforme républicaine du système de santé, promise par Donald Trump, était incertain lundi, plusieurs élus de la majorité étant prêts à faire défection. Un nouveau rapport, du Bureau du budget du Congrès (CBO), a en effet mis de l’huile sur le feu, calculant que le projet républicain de réforme aboutirait à une augmentation d’ici à 2026 d’environ 22 millions du nombre d’Américains non assurés, par rapport à un maintien d'”Obamacare”. 49 millions de personnes seraient dépourvues d’assurance en 2026 si la proposition de loi républicaine entrait en vigueur, contre 28 millions si Obamacare était préservée, selon le CBO. Le rapport a toutefois rapidement été critiqué par la Maison Blanche, qui a assuré via un communiqué que “le CBO a régulièrement prouvé ne pas être capable de prédire avec exactitude la manière dont la législation en matière de soins de santé impacterait la couverture d’assurance”.
Les sénateurs doivent voter en fin de semaine sur une législation qui, entre autres mesures, abrogerait des impôts et taxes créés par Obamacare, et réduirait fortement les crédits au système de santé, notamment au programme public Medicaid, destiné aux plus pauvres et qui assure une personne sur cinq aux Etats-Unis.
L’issue du vote est incertaine. Les républicains disposent d’une majorité de 52 sièges sur 100, or au moins cinq d’entre eux ont pris position contre le texte, tel qu’il est actuellement rédigé. Les ultra-conservateurs le jugent trop dispendieux, tandis que les modérés s’inquiètent des conséquences pour les plus vulnérables.

Partager l'article

27 juin 2017 - 01h30