US Open – Donaldson, tombeur de Goffin : "Une victoire très, très spéciale"

“C’est une victoire très, très spéciale pour moi.” Jared Donaldson (ATP 122) était aux anges après avoir réussi l’exploit de battre David Goffin (ATP 14), mardi, au premier tour de l’US Open. Sur le court n°17, par une chaleur accablante, le jeune Américain, 19 ans, a joué comme un vrai pro pour remporter son tout premier match dans le tableau final d’un Grand Chelem, assommant le n°1 belge 4-6, 7-5, 6-4 et 6-0. “L’ambiance était palpitante et je pense que j’ai disputé un très bon match”, a-t-il expliqué. “Les conditions étaient vraiment difficiles. Il faisait très chaud. Je savais que je devais être très efficace avec mes coups de fond de court, sans quoi David me ferait courir dans tous les sens. Après lui avoir volé (sic) le deuxième set, où j’étais mené 4-2, la balle a commencé à rouler pour moi. J’ai pris confiance et saisi mes occasions. C’est génial ! ”
Coaché par l’ancien joueur Taylor Dent, Jared Donaldson aura épaté par sa force de frappe autant que par sa force tranquille. Du haut de son 1,88 m, le natif du Rhode Island, qui vit aujourd’hui en Californie, a claqué 12 aces et décoché 39 coups gagnants tandis que David Goffin servait 17 doubles fautes.
“J’ai beaucoup progressé au service avec Taylor, mais j’ai surtout appris qu’en tennis, la différence peut être minime. Il est crucial de bien négocier les points importants. Contre quelqu’un comme lui, qui joue long et défend très bien, le deuxième service est peut-être le coup le plus faible dont il faut tirer profit. J’ai été très agressif à chaque fois que j’en ai eu la possibilité et je crois que c’est aussi pour cette raison qu’il a frappé tant de doubles fautes. Je suis très content, mais pas question de me reposer sur mes lauriers. Ce n’est que le premier tour”, a-t-il conclu.

Partager l'article

31 août 2016 - 02h35