Unia n'ira pas plus loin contre Miss Belgique

Unia a décidé de ne prendre aucune mesure contre Miss Belgique, a fait savoir mercredi le centre interfédéral pour l’égalité des chances. Celui-ci avait ouvert un dossier après un commentaire de Romanie Schotte sur le réseau social Instagram. Bien que maladroit, ce commentaire ne viole pas la législation antidiscrimination, estime l’institution. Avant d’être élue Miss Belgique 2017, Romanie Schotte avait publié sur Instagram un selfie à l’arrière-plan duquel figurait un homme de couleur noire. Un de ses contacts avait réagi en écrivant « That nigga » (« ce nègre », en anglais), ce à quoi Miss Belgique avait répondu « I know » (« je sais »), avec une émoticône en forme d’excrément.
Le dossier ouvert par Unia le 17 janvier a été refermé deux jours plus tard, apprend-on mercredi. Selon l’institution, « Mme Schotte n’a pas rédigé le commentaire dans un objectif d’inciter à la haine, la violence ou la discrimination à caractère raciste ».
Bien que les limites légales n’aient pas été dépassées, « de tels commentaires, tout comme l’utilisation d’émoticônes, peuvent être perçus comme particulièrement choquants. Ce racisme dit ‘ordinaire’ se retrouve dans des gestes ou commentaires qui semblent anodins mais qui peuvent avoir un impact majeur sur le bien-être des personnes, en particulier les enfants et les jeunes », souligne tout de même Unia dans un communiqué.
L’organisme a envoyé un courrier au comité organisateur de Miss Belgique lui demandant « d’accorder une attention particulière à l’encadrement des candidates tant dans leur communication que dans la réflexion sur leur rôle d’exemple ».

Partager l'article

02 février 2017 - 11h10