Une première implantation d'un stimulateur pour traiter la paralysie du pied après un AVC

Un neurochirurgien et un médecin rééducateur de l’équipe interdisciplinaire de la spasticité au CHU UCL Namur ont implanté pour la première fois en Belgique, le 26 avril 2016 sur le site de Godinne (Yvoir), un stimulateur pour traiter la paralysie des muscles releveurs de pied chez un patient de 32 ans atteint d’un AVC. Ce stimulateur nerveux permet de stimuler, durant la marche, les muscles paralysés en cas de pied tombant après un AVC. « Environ 20% des patients atteints d’un AVC présentent une déformation du pied appelée ‘pied équin ou pied tombant' », explique-t-on au CHU UCL Namur. « Le pied tombant est fréquemment lié à une paralysie des muscles qui relèvent le pied, responsable de boiterie, de fatigue accrue à la marche et de chutes plus fréquentes. Dans ce cas, une attelle est indispensable. »

L’implantation du stimulateur, qui dure environ une heure, consiste en un placement d’un implant autour du nerf fibulaire à hauteur du genou relié par un câble, sous la peau, à une électrode de stimulation située sous la peau au niveau de la cuisse. Le patient est par ailleurs porteur d’une unité de contrôle de la taille d’un GSM à la ceinture. Afin que la stimulation ait lieu au bon moment, l’unité de contrôle est connectée à un capteur sans fil placé dans la chaussure du patient. Depuis cette implantation, le patient de 32 ans ne porte plus d’attelle. D’après lui, sa marche est devenue plus libérée et efficace.

Chaque année, l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) touche 19.000 personnes en Belgique. L’AVC se caractérise par une interruption brutale de l’irrigation sanguine du cerveau qui provoque des troubles neurologiques souvent accompagnés d’une paralysie plus ou moins importante du corps.

Partager l'article

23 août 2016 - 13h10