facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Une partie du gouvernement yéménite en exil rentre à Aden "définitivement"

Une partie du gouvernement yéménite en exil est rentrée jeudi à Aden, ville du sud déclarée capitale provisoire, alors que Sanaa reste sous le contrôle des rebelles chiites Houthis. « C’est un retour définitif », a affirmé à la presse le Premier ministre Ahmed ben Dagher, alors que de précédentes tentatives du gouvernement de s’implanter à Aden, après un exil en Arabie saoudite, ont échoué en raison de menaces et d’attentats djihadistes.
M. ben Dagher et sept de ses ministres ont débarqué à l’aéroport international d’Aden où ils ont été accueillis par des responsables locaux. Le gouvernement yéménite compte au total 32 membres.
Ce retour fait suite à « notre décision de transférer la Banque centrale de Sanaa à Aden pour préserver le Yémen et empêcher un effondrement total de l’économie du pays », a dit le Premier ministre.
Il a affirmé que les rebelles avaient mis la main sur les réserves de la Banque centrale d’un montant de 5 milliards de dollars et que son gouvernement les exhortait à « ne pas les dilapider pour le bien de tous ».
Le transfert de la Banque centrale avait été annoncé dimanche par le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi qui reste quant à lui en exil à Ryad.
Une autre partie du gouvernement s’installera plus tard dans la province de Marib (centre), à l’est de la capitale, selon des sources gouvernementales.
Depuis le reprise d’Aden aux rebelles Houthis en juillet 2015, plusieurs ministres du gouvernement reconnu par la communauté internationale ont tenté de s’installer dans cette ville, la deuxième du pays. Mais le climat d’insécurité a toujours forcé ces hauts responsables à repartir précipitamment en Arabie saoudite.
Le 6 octobre 2015, l’ex-Premier ministre Khaled Bahah était sorti indemne d’une attaque contre un hôtel où il avait installé son gouvernement, un attentat qui avait été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI).
Le Yémen est déchiré par une guerre civile qui oppose les rebelles Houthis, alliés aux fidèles de l’ex-président Ali Abdallah Saleh, aux forces gouvernementales pro-Hadi soutenues par une coalition arabe menée par l’Arabie saoudite.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

26 février 2017 Guatemala: fin de l'éruption du Fuego, la capitale épargnée

L’éruption du volcan Fuego dans la nuit de vendredi à samedi, qui menaçait la ville de Guatemala, a pris fin samedi en fin d’après-midi, a annoncé la sécurité civile guatémaltèque, même si trois rivières de lave restent sous lire plus

Belga

26 février 2017 Un Gantois rejoint seul Le Cap en voilier et récolte 60.000 euros pour la recherche

Le Gantois Ruben Donné a récolté 58.123 euros en réalisant un périple en voile de 3 mois vers Le Cap. Le montant sera intégralement reversé à la recherche sur la sclérose en plaques. La ville de Gand a aussi versé l’appoint pour a lire plus

Belga

26 février 2017 Trump n'assistera pas au dîner des correspondants de la Maison Blanche

Donald Trump a annoncé samedi qu’il ne participerait pas au dîner annuel des correspondants de la Maison Blanche, le 29 avril, une décision qui rompt avec une tradition placée sous le signe de l’humour et un nouvel épisode dans ses relations houleuses avec la presse lire plus

Belga

26 février 2017 Un homme de 83 ans perd la vie dans un accident de voiture à Gierle

Un homme de 83 ans a perdu la vue à Gierle, dans la campine anversoire, samedi dans un accident de voiture, a confirmé la police dans le région de Turnhout. L’homme a été percuté par une voiture et n’a pas survécu. Le parquet a dépêch lire plus

Belga

26 février 2017 ATP Rio de Janeiro – Victoire de Pablo Carreno Busta et seconde demi-finale

L’Espagnol Pablo Carreno Busta (ATP 24), 4e tête de série, a battu le jeune Norvégien Casper Ruud (ATP 208) en demi-finale du tournoi de Rio, épreuve ATP sur terre battue dotée de 1.641.560 dollars. Pablo Carreno Busta est venu a bout de son adversaire norvég lire plus

Belga

26 février 2017 France : des parlementaires demandent la reconnaissance de l'Etat de Palestine

Quelque 154 députés et sénateurs français de tous les bords politiques demandent à François Hollande la reconnaissance de l’Etat de Palestine, dans un courrier transmis dimanche à l’AFP. « La France doit marquer sa volonté de sortir de l’impasse lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/