Une montée des taux des crédits hypothécaires les plus risqués attendue

Un projet d’arrêté royal porté par le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA), reprenant une série de nouvelles règles recommandées par la Banque nationale de Belgique (BNB), devrait avoir pour effet, en cas d’approbation par le conseil des ministres, une augmentation des taux des prêts hypothécaires à quotité élevée, rapporte l’Echo samedi. Pour éviter une vulnérabilité trop importante du secteur bancaire, de nouvelles exigences seraient prévues, qui devraient rendre plus difficile l’accès des particuliers aux prêts hypothécaires les plus risqués, ceux à quotité élevée.
Pour les prêts caractérisés par un ratio loan-to-value (ratio qui compare le montant du crédit à la valeur du bien financé) supérieur à 80%, une exigence de capital supplémentaire va être exigé, selon le texte consulté par le quotidien, qui doit encore recevoir l’approbation du conseil des ministres. Concrètement, les fonds propres exigés de l’emprunteur seront calculés sur la base d’un risque de pertes plus important qu’à l’heure actuelle.
La Banque nationale a fait savoir au gouvernement que, forcément, les taux seraient affectés par ces mesures. « Ils refléteront de manière plus correcte que par le passé le risque lié à ces prêts hypothécaires. »

Partager l'article

08 avril 2017 - 07h25