Un tribunal international informel accuse Monsanto d'"écocide"

Des militants internationaux ont lancé vendredi à La Haye l’Assemblée des peuples, tribunal citoyen informel accusant le géant américain Monsanto de violer les droits de l’homme et de commettre le crime d' »écocide », en représentant une « importante menace » pour l’environnement. Monsanto, qui produit des semences génétiquement modifiées ainsi que des pesticides controversés, a déjà rejeté l’assemblée à La Haye organisée par des centaines de groupes citoyens, la qualifiant de « parodie de tribunal » sans valeur légale.

Cinq juges professionnels internationaux y entendront trente témoins, dont des scientifiques, agriculteurs et apiculteurs, durant les trois jours consacrés à l’événement.

Le tribunal rendra ensuite un avis consultatif légal destiné à alimenter les lois existantes, notamment via la création d’une jurisprudence au sein du droit international.

Partager l'article

14 octobre 2016 - 17h35