Un romancier saoudien remporte le Prix international de la fiction en arabe

Un romancier saoudien a remporté mardi à Abou Dhabi le Prix international de la fiction en arabe, une des récompenses littéraires les plus prestigieuses du monde arabe. Mohammed Hasan Alwan, 38 ans, a été récompensé pour « Une petite mort », une fiction dépeignant la vie de la grande figure andalouse du soufisme, Ibn Arabi, de sa naissance en Espagne à sa mort à Damas.
Le roman retrace les voyages d’Ibn Arabi de l’Andalousie à l’Azerbaïdjan, via le Maroc, l’Egypte, le Hijaz (aujourd’hui l’Arabie saoudite), la Syrie, l’Irak et la Turquie, selon des extraits diffusés sur le site des organisateurs du prix.
Pour M. Alwan, qui a expliqué que « 90% du roman est de la fiction », « Ibn Arabi demeure une figure controversée … mais je crois qu’un lecteur ne serait pas en désaccord avec le côté humain dont il parle ».
Son roman, Le Castor, a été publié en France en 2015.
Surnommé le « Booker arabe », le Prix international de la fiction arabe est doté d’une somme de 50.000 dollars (44.150 euros).
En 2016, il avait été remporté par le romancier palestinien Rabai al-Madhoun.

Partager l'article

25 avril 2017 - 11h10