Un rappeur canadien musulman boycotte une émission de télé où Trump est invité

Le rappeur canadien d’origine palestinienne Belly a boycotté une émission de télévision américaine en signe de protestation contre le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump, également invité et connu pour ses positions anti-musulmanes. Le chanteur musulman devait se produire dans un duo très attendu avec le célèbre groupe de R&B The Weeknd mercredi soir dans l’émission “Jimmy Kimmel Live”, notamment pour faire la promotion de son prochain album “Another Day in Paradise”.
The Weeknd n’a pas non plus participé à l’émission en raison de l’annulation de facto du duo avec le rappeur, sans faire de commentaire sur le milliardaire Donald Trump.
Belly a lui clairement motivé son acte par le fait que l’homme d’affaires était l’invité principal de l’émission, préférant se concentrer, selon ses termes, sur la “pensée positive et l’amour”. “Je ne voulais simplement pas avoir l’impression de faire partie d’une fête pour quelqu’un qui a des opinions que la majorité d’entre nous rejetons”, a expliqué l’artiste né en Cisjordanie occupée et qui a grandi à Ottawa.
Donald Trump, désormais assuré d’être le candidat républicain pour la présidentielle américaine du 8 novembre, a proposé durant sa campagne de bannir l’entrée des Etats-Unis aux musulmans du monde entier.
“J’aime le fait de pouvoir être ici”, aux Etats-Unis, a encore déclaré le rappeur, de son vrai nom Ahmad Balshe. “Jouer ma part dans cette industrie est un privilège et une chose fantastique. Le fait que je pourrais perdre cette possibilité en raison de l’action de (…) Donald Trump me semble injuste”.

Partager l'article

27 mai 2016 - 07h35