Un nouveau directeur pour le Centre de crise, après trois ans d'attente

Au bout de trois ans, le Centre de crise va être doté d’un nouveau directeur général. Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) a soumis le nom de son actuel chef de cabinet adjoint, Bart Raeymaekers, au souverain pour nomination. L’intéressé devrait prendre ses fonctions le 1er mai. M. Raeymaekers (49) a travaillé auparavant tant pour la police locale que fédérale. Depuis octobre 2014, il accompagne M. Jambon en tant que chef de cabinet adjoint. Il va désormais chapeauter le Centre de crise, la direction au sein du SPF Intérieur responsable de la sécurité publique, de la planification d’urgence et de la gestion de crises potentielles.
Depuis que Jaak Raes a échangé en avril 2014 ses fonctions de directeur général du Centre de crise pour celles d’administrateur général de la Sûreté de l’Etat, le service était sans direction.
Au cours de 2014, le Selor avait posté une offre d’emploi pour laquelle la procédure de sélection devait débuter en fin d’année. Celle-ci a été gelée “à la lumière des changements au sein du paysage sécuritaire”. Un nouveau profil de fonction et de compétences a été dressé. En fin de compte, durant l’été 2016 une nouvelle offre de d’emploi a été publiée, pour laquelle 25 candidats ont été retenus. M. Raeymaekers s’est avéré la personne la plus compétente.
Entre-temps, Alain Lefèvre, le directeur des opérations du Centre de crise, a assuré la fonction de directeur général par interim. Il ne faisait pas partie des candidats dans la procédure de sélection. Il retourne à sa fonction de directeur des opérations et a été remercié par le ministre Jambon pour son “professionnalisme et son engagement au cours des années précédentes.”

Partager l'article

10 février 2017 - 05h20