Un groupe de jeunes Bruxellois à Paris pour aborder la question de l'inclusion

A l’initiative de l’ASBL Shift & Twist, 60 jeunes Bruxellois défavorisés de 17 à 26 ans, issus de Molenbeek-Saint-Jean (40), Saint Gilles (10) et Ixelles (10), partiront jeudi à 11H30, de la gare du midi, pour se rendre en autocar jusque Paris dans le cadre d’un programme d’échange de trois jours, avec une vingtaine de jeunes de Drancy, visant à penser la construction d’une société plus inclusive et pacifique. Le groupe assistera jeudi soir, au Bataclan, au spectacle “Ingérable” de l’humoriste français Yassine Belattar. Cette initiative a été organisée avec le soutien des trois communes concernées, ainsi que de l’artiste qui avait été invité par l’association fin janvier 2016 pour jouer son spectacle à Molenbeek-Saint-Jean. Les jeunes seront encadrés par une dizaine d’organisateurs, issus des associations prenant part au projet, à savoir entre autres l’Association de la Jeunesse Molenbeekoise (AJM), la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale et le Groupe citoyenneté Pôle Jeunesse pour Molenbeek-Saint-Jean, l’ASBL Matissa et le service Prévention de rue pour Saint-Gilles et Emergence XL pour Ixelles.
La moitié des jeunes Bruxellois rentreront après le spectacle jeudi soir. Le reste du groupe fera vendredi et samedi le tour de diverses associations à Paris afin d’appréhender les projets pour favoriser l’inclusion. Par le biais d’ateliers et de tables rondes, les jeunes réfléchiront ensemble sur des actions communes et pérennes s’inscrivant dans le cadre de la campagne du “No Hate Speech Movement” du Conseil de l’Europe. Ils visiteront également le siège de l’UNESCO, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, afin de les sensibiliser aux enjeux sociétaux. “Notre objectif principal est de pouvoir inclure les jeunes dans la société actuelle, de leur faire comprendre qu’ils y ont leur place, qu’ils peuvent apporter leur savoir-faire et qu’on peut développer le vivre ensemble de manière sereine”, défend Karen Kaneza, vice-présidente de Shift & Twist.
L’ASBL anderlechtoise Shift & Twist a été créée en 2011. Elle vise à accroître la cohésion sociale dans la société. Elle lutte contre les obstacles à la participation des jeunes issus de milieux défavorisés, la stigmatisation et la discrimination basées sur l’origine, le manque d’espace d’expression personnelle, ainsi que l’extrémisme et la radicalisation.

Partager l'article

03 mai 2017 - 06h30