facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Un Graffiti de Banksy sur l'espionnage détruit lors de travaux

Un graffiti de l’artiste britannique de rue Banksy, peint à Cheltenham (ouest de l’Angleterre) et représentant des agents secrets qui écoutent les appels d’une cabine téléphonique publique, a été détruit au cours de travaux de rénovation, a annoncé la ville lundi. L’oeuvre, réalisée dans la ville qui héberge le GCHQ, le service de renseignements britannique chargé des écoutes, montrait trois agents du renseignement des années 50 en imperméables beiges, chapeaux et lunettes noires, dessinés sur un mur blanc contre lequel est fixée une cabine téléphonique.
Les agents qui entourent la cabine brandissent des micros et deux d’entre eux portent des casques afin d’écouter les conversations téléphoniques.
Le graffiti a été détruit alors que la façade de la maison sur laquelle il a été peint -une habitation classée- subissait des travaux de réfection, a indiqué le conseil municipal de Cheltenham, sans donner davantage de détails sur les circonstances et l’ampleur des dégâts.
La ville avait elle-même demandé au propriétaire de la maison de réaliser des travaux afin de consolider la façade sur laquelle le graffiti a été dessiné, et dont l’enduit menaçait de s’effriter, a-t-elle précisé.
Des photos diffusées par la presse britannique montraient la façade de briques très largement détruite. Aucun reste de l’oeuvre, estimée par certains experts à 1 million de livres (1,15 million d’euros), n’était visible sur les clichés.
Ce graffiti, baptisé « Spy Booth », est présenté comme une allégorie de l’artiste visant à dénoncer les écoutes pratiquées à grande échelle par le gouvernement britannique. Il est apparu du jour au lendemain en avril 2014, et avait déjà été vandalisé peu après. L’artiste en avait ensuite revendiqué la paternité lors d’un échange de questions-réponses sur son site officiel.
Banksy a acquis une renommée mondiale avec ses graffitis qui ont fleuri sur les murs londoniens au fil des ans. Certains ont été achetés par des célébrités comme l’actrice américaine Angelina Jolie, pour des milliers de livres.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 janvier 2017 USA: Mike Pompeo officiellement nommé chef de la CIA

Le Sénat américain a confirmé lundi Mike Pompeo au poste de directeur de la CIA, auquel l’avait nommé le président Donald Trump. Mike Pompeo, élu républicain, est seulement le troisième membre de l’administration de Donald Trump a être co lire plus

Belga

24 janvier 2017 Otan: le ministre américain de la Défense assure l'engagement "inébranlable" de Washington

Le ministre américain de la Défense James Mattis a affirmé lundi lors d’un appel avec son homologue britannique Michael Fallon que l’engagement des Etats-Unis envers l’Otan était « inébranlable », a rapporté le porte-parole du Pentagone dans un communiqu lire plus

Belga

24 janvier 2017 RDC : deux médias d'opposition émettent après un mois de suspension

Deux médias congolais d’opposition dont le signal avait été coupé depuis plus d’un mois ont pu émettre de nouveau lundi, a-t-on appris auprès de leur directeur à Kinshasa. « Le signal de Radio liberté et [celui] de CCTV [Canal Congo tél lire plus

Belga

24 janvier 2017 Le président de la fédération du PS Namur appelle Di Rupo à faire un pas de côté

Robert Joly, le président de la fédération du PS namurois a appelé son président de parti Elio Di Rupo à « laisser place aux jeunes » et à se « remettre en question » lors des voeux présentés aux militants lundi soir au Théâtre lire plus

Belga

24 janvier 2017 USA: la nomination de Rex Tillerson à la diplomatie franchit un premier cap

La commission des Affaires étrangères du Sénat américain a approuvé lundi la nomination par Donald Trump de Rex Tillerson, ancien PDG d’ExxonMobil, à la tête du département d’Etat, malgré l’opposition démocrate. Les sénateur lire plus

Belga

24 janvier 2017 Des embryons de chevaux de course vendus pour 26.000 euros lors d'une première mondiale

La toute première vente aux enchères en ligne d’embryons de chevaux de course réalisée sur le site et-auction.com a rapporté plusieurs dizaines de milliers d’euros, a indiqué l’organisateur Björn Van Bunder lundi. L’embryon de la jument Candy, appartena lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/