Un chef djihadiste arrêté dans le centre du Mali, près d'une ville récemment attaquée

Le chef d’une unité du groupe djihadiste malien Ansar Dine opérant dans le centre du Mali a été arrêté mardi par les forces spéciales maliennes près de Nampala (centre), où 17 soldats maliens ont péri récemment dans une attaque, selon des sources de sécurité. « Nos forces spéciales ont capturé aujourd’hui (mardi) vers 16H00 (locale et GMT) Mahmoud Barry, alias Abou Yehiya », qui est un des plus hauts dirigeants » d’Ansar Dine Macina, a affirmé à l’AFP un officier de la Sécurité d’Etat (SE, renseignement) dans la nuit de mardi à mercredi.
L’information a été confirmée par plusieurs sources de sécurité, précisant que l’intéressé, de nationalité malienne, est « l’émir » de la katiba (unité combattante) Ansar Dine du Macina. Il était en cours de transfèrement vers Bamako, la capitale, ont indiqué ces sources.
Il « est entre les mains de nos hommes qui sont en train de s’organiser pour l’amener à Bamako où il sera entendu », « il a pris part à plusieurs attaques contre les positions des FAMa (Forces armées maliennes) entre 2015 et maintenant », a ajouté l’officier de la SE.
Selon une autre de sécurité malienne, son arrestation s’est déroulée « entre les localités de Nampala et de Dogofri », dans la région de Ségou (centre).
De même source, « Abou Yehiya a très probablement » participé à l’attaque contre l’armée malienne à Nampala, le 19 juillet, qui a fait 17 morts et 35 blessés parmi les soldats, selon un bilan officiel.

Partager l'article

27 juillet 2016 - 02h50