Un Belge sur cinq est fiché dans la Banque nationale générale de la police

Des données portant sur 2.221.442 Belges sont encodées dans la Banque nationale générale (BNG) de la police alors qu’il y a sept ans 1.506.046 personnes y figuraient, rapporte La Dernière Heure samedi, sur base de chiffres de la police fédérale, fournis par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Jan Jambon (N-VA). Actuellement en moyenne un Belge sur cinq est fiché, sur base des procès verbaux rédigés et stockés dans la BNG.
Entre 2010 et 2017, le nombre de citoyens identifiés et fichés a connu une augmentation de 47,5%. Mais l’évolution la plus importante se démarque entre 2015 et 2016: le nombre de personnes enregistrées fait un bond de 129.490.
D’une part parce que de nouvelles incriminations sont entrées dans le code pénal, et d’autre part parce que l’arsenal législatif s’est renforcé en matière de lutte contre le terrorisme.

Partager l'article

25 mars 2017 - 07h25