Un Autrichien "jaloux" fait arrêter un Syrien pour terrorisme

Un Autrichien a été arrêté pour avoir accusé un jeune Syrien d’être un terroriste, entraînant son interpellation par les forces spéciales, alors qu’il était simplement jaloux de lui, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Le sexagénaire avait envoyé en novembre un courrier électronique anonyme au ministère de l’Intérieur dénonçant l’homme de 29 ans comme « un commandant » de l’organisation Etat islamique préparant un attentat à Innsbruck (ouest).
Le Syrien avait aussitôt été arrêté lors d’une opération des forces spéciales autrichiennes « Cobra » dans cette ville du Tyrol. Il avait été relâché 24h plus tard lorsque son dénonciateur avait admis avoir inventé les accusations pour empêcher l’homme d’accompagner sa femme à une manifestation locale.
« Le mobile était la jalousie », a indiqué Thomas William, un porte-parole du parquet régional.
L’Autrichien a été arrêté fin décembre en Roumanie, où il séjournait, et encourt jusqu’à cinq années de prison pour dénonciation calomnieuse.

Partager l'article

03 janvier 2017 - 13h45