Un Autrichien "jaloux" fait arrêter un Syrien pour terrorisme

Un Autrichien a été arrêté pour avoir accusé un jeune Syrien d’être un terroriste, entraînant son interpellation par les forces spéciales, alors qu’il était simplement jaloux de lui, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Le sexagénaire avait envoyé en novembre un courrier électronique anonyme au ministère de l’Intérieur dénonçant l’homme de 29 ans comme “un commandant” de l’organisation Etat islamique préparant un attentat à Innsbruck (ouest).
Le Syrien avait aussitôt été arrêté lors d’une opération des forces spéciales autrichiennes “Cobra” dans cette ville du Tyrol. Il avait été relâché 24h plus tard lorsque son dénonciateur avait admis avoir inventé les accusations pour empêcher l’homme d’accompagner sa femme à une manifestation locale.
“Le mobile était la jalousie”, a indiqué Thomas William, un porte-parole du parquet régional.
L’Autrichien a été arrêté fin décembre en Roumanie, où il séjournait, et encourt jusqu’à cinq années de prison pour dénonciation calomnieuse.

Partager l'article

03 janvier 2017 - 13h45