Un Américain juif favorable à la colonisation bientôt ambassadeur en Israël

Le Sénat des Etats-Unis a confirmé jeudi la nomination du prochain ambassadeur de Washington en Israël, David Friedman, un avocat américain juif proche de Donald Trump et controversé pour ses positions radicales en faveur de la colonisation dans les Territoires palestiniens. Lors d’un vote en séance plénière, M. Friedman a reçu 52 voix pour et 46 contre. Deux sénateurs démocrates se sont prononcés pour et deux élus républicains n’ont pas participé à la séance.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a aussitôt tweeté que « David Friedman serait chaleureusement accueilli en tant que représentant du président Trump et ami proche d’Israël ».
Le président Trump, qui avait affiché durant sa campagne des positions très pro-israéliennes, avait nommé en décembre cet avocat juif, partisan de la colonisation et de l’annexion par Israël de parties de la Cisjordanie occupée.
M. Friedman s’était aussi déclaré en faveur du déménagement de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, un projet de campagne de Donald Trump qui avait soulevé un tollé international et sur lequel il semble avoir reculé.
Lors de son audition de confirmation devant le Sénat mi-février, le futur ambassadeur américain avait mis de l’eau dans son vin, regrettant même des propos passés contre les Palestiniens ou contre des Américains juifs critiques d’Israël.
Il s’était dit aussi « sceptique » sur la solution à deux Etats israélien et palestinien, le principe de référence de la communauté internationale pour sortir du conflit mais sur lequel Washington n’est dorénavant plus arc-bouté.

Partager l'article

23 mars 2017 - 23h00