facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Ukraine: l'armée et les séparatistes retirent leurs troupes d'une ville de l'Est

L’armée ukrainienne et les séparatistes prorusses ont annoncé samedi avoir retiré leurs troupes d’une petite ville de l’est du pays, conformément à un accord de démilitarisation signé en septembre par les belligérants. « L’armée ukrainienne et les séparatistes prorusses ont retiré leurs unités de quelques kilomètres de distance à Zolotoïé », dans la région de Lougansk, a affirmé à l’AFP un porte-parole militaire ukrainien, Valentin Chevchenko.
« Certaines étapes du processus de retrait des forces et des moyens militaires près de la ville de Zolotoïé sont terminées. Des représentants de la mission d’observation de l’OSCE ont constaté le retrait », a-t-il ajouté.
L’agence de presse officielle des séparatistes a également annoncé le retrait des combattants prorusses de Zolotoïé.
« Il ne reste plus un seul soldat armé sur les positions qu’ils occupaient précédemment, conformément à ce qui est requis par les accords de paix de Minsk », a indiqué le commandant séparatiste Mikhaïl Filimonenko, cité par l’agence.
Kiev et les rebelles prorusses ont signé en septembre à Minsk un accord de démilitarisation dans trois zones pilotes de l’est de l’Ukraine, qui prévoit le retrait des armes lourdes et des combattants des petites villes de Stanitsa Louganskaïa, Zolotoïé et Petrovskoïé.
L’application de cet accord signifierait la création d’un périmètre de sécurité de deux kilomètres de long et de large dans ces trois zones pilotes.
Le retrait des troupes de l’une des deux autres zones pilotes, le village de Petrovskoïé, dans la région de Donetsk, n’a toutefois pas été effectué, a constaté un journaliste de l’AFP sur place.
« Les Ukrainiens n’ont pas retiré leurs troupes. Ils disent qu’ils n’ont pas reçu l’ordre. Mais ils préparent des mesures pour le retrait des forces et des moyens militaires », a expliqué à la presse un haut responsable séparatiste, Edouard Bassourine.
Le retrait des troupes dans la troisième zone pilote, Stanitsa Louganskaïa, dans la région de Lougansk, n’a également pas eu lieu en raison d’échanges de tirs qui n’ont pas fait de victimes, selon les belligérants.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 mai 2017 Pour Trump, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un est un "fou avec des armes nucléaires"

Le président américain Donald Trump a qualifié le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un de « fou avec des armes nucléaires », lors d’une conversation téléphonique fin avril avec son homologue philippin Rodrigo Duterte, a rapporté mardi soir le Washin lire plus

Belga

24 mai 2017 Philippines: la loi martiale dans le sud pourrait durer un an

Le président des Philippines Rodrigo Duterte a annoncé mercredi que la loi martiale qu’il a instaurée à Mindanao, dans le sud du pays, pourrait être en vigueur pendant un an. M. Duterte a instauré la loi martiale mardi à Mindanao afin de rétabli lire plus

Belga

24 mai 2017 Une célèbre autoroute de Californie partiellement ensevelie sous un éboulement

Un énorme glissement de terrain a enseveli une partie de la Highway 1, une autoroute mythique de la Californie qui avait déjà été fermée par endroits à la suite de pluies diluviennes cet hiver, ont rapporté les autorités mardi. L’effondr lire plus

Belga

24 mai 2017 Bahreïn: tirs sur des manifestants, 5 morts, des dizaines de blessés et 286 arrestations

La police a ouvert le feu mardi à Bahreïn pour disperser des manifestants, faisant cinq morts et ravivant les tensions entre la dynastie sunnite et la population à majorité chiite dans ce pays du Golfe allié des Etats-Unis. Cette opération de sécurit lire plus

Belga

24 mai 2017 L'agence de presse officielle du Qatar piratée par "une entité inconnue"

Le Qatar a annoncé mercredi que son agence de presse officielle avait été piratée par une « entité inconnue » et avait diffusé un faux communiqué attribué à l’émir Tamim ben Hamad al-Thani. « L’agence de presse du Qatar a ét lire plus

Belga

24 mai 2017 Guatemala: routes bloquées pour exiger la démission du président

Des organisations paysannes et indigènes du Guatemala ont bloqué mardi au moins 20 routes du pays afin d’exiger la démission du président Jimmy Morales, qu’ils accusent d’être incapable de gouverner et d’entretenir la corruption. « Nous exigeons la démission d lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/