UE: les Etats invités à créer des unités pour signaler les contenus terroristes sur le web

La Commission invite tous les Etats de l’Union européenne (UE) à créer des unités de signalement des contenus terroristes sur le web afin de lutter contre les phénomènes de radicalisation en ligne, a-t-elle annoncé jeudi lors de la présentation de son huitième rapport sur l’Union de la sécurité. L’exécutif européen mettra par ailleurs en place sous peu un groupe d’experts sur la radicalisation “pour faciliter la formulation de nouvelles politiques de l’UE dans ce domaine et accroître leur impact”.

Pour faire face aux cybermenaces, l’équipe du président Juncker a aussi annoncé une série de mesures. Elle débloquera entre autres une enveloppe de près de 11 millions d’euros pour renforcer plusieurs centres nationaux de réponse aux incidents de sécurité informatique. Le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité sera quant à lui doté de nouveaux spécialistes en informatique.

La Commission a par ailleurs annoncé jeudi qu’elle se penchait sur d’éventuelles mesures législatives pour améliorer l’accès transfrontalier aux preuves numériques.

Le ministre belge de la Justice, Koen Geens, plaide depuis un certain temps pour une réglementation de ce type, susceptible d’assurer un accès rapide aux données des fournisseurs internet pour les autorités judiciaires. Cette législation européenne devrait créer des obligations claires de coopération directe des opérateurs avec l’autorité judiciaire nationale qui décide l’accès aux données avec des sanctions à la clé pour les fournisseurs d’accès qui ne coopèrent pas, d’après M. Geens.

L’exécutif européen examine également comment contrecarrer l’utilisation du chiffrement par les criminels, et présentera ses conclusions au plus tard en octobre 2017.

Partager l'article

29 juin 2017 - 12h45