facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Turquie: au moins 18 morts dans l'explosion d'une voiture piégée

Au moins 18 personnes (10 militaires et 8 civils) ont été tuées dimanche dans l’explosion d’une voiture piégée devant un poste de police dans la province de Hakkari, dans le sud-est de la Turquie à majorité kurde, a annoncé le Premier ministre turc Binali Yildirim. Au moins 26 personnes – 10 militaires et 16 civils – ont été blessées dans cette attaque survenue à 09H45 (06H15 GMT) au point de contrôle qui se trouvait à proximité d’un commissariat, a précisé l’agence de presse progouvernementale Anadolu.

Le nombre de civils tués ou blessés s’explique par le fait que « l’explosion a eu lieu non loin d’un endroit où plusieurs personnes attendaient un minibus », a ajouté Anadolu.

La province de Hakkari est située près des frontières avec l’Irak et avec l’Iran.

La responsabilité de la rébellion kurde du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) est pointée du doigt dans cet attentat, d’après plusieurs médias turcs.

« L’attaque a été perpétrée par un kamikaze qui a fait exploser une camionnette au moyen de 5 tonnes d’explosifs », a dit M. Yildirim lors d’une conférence de presse.

La déflagration a été telle qu’un cratère de 10 à 15 mètres de large, et 6 à 7 mètres de profondeur, s’est formé sur les lieux de l’attaque, selon Anadolu.

Compte tenu de la violence des images, le Conseil supérieur de l’audiovisuel turc (RTÜK) a interdit aux médias de diffuser les images des lieux de l’attaque, des blessés et des morts.

En riposte à cette nouvelle attaque, l’armée turque a entamé une opération sur la zone pour retrouver les assaillants, a précisé Anadolu.

Samedi, un homme et une femme, soupçonnés d’être proches du PKK, ont fait exploser leurs bombes près d’Ankara à l’arrivée de la police venue les arrêter. Seuls les deux kamikazes sont morts dans cette explosion.

L’armée turque a lancé le 24 août une opération militaire, baptisée « Bouclier de l’Euphrate », pour chasser de sa frontière les rebelles kurdes et les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) à qui sont attribués de sanglants attentats en Turquie.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 février 2017 Netanyahu arrivé en Australie pour une visite officielle de 4 jours

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est arrivé mercredi à Sydney, en Australie, pour une visite de quatre jours durant laquelle il va discuter avec son homologue local Malcolm Turnbull. L’évènement est historique, Netanyahu étant le premier Prem lire plus

Belga

22 février 2017 Colombie: le désarmement des Farc débutera le 1er mars

Le désarmement des Farc en Colombie débutera le 1er mars, a indiqué mardi le gouvernement qui a signé en novembre un accord de paix avec la plus importante guérilla du pays, pour mettre fin à plus de 52 ans de conflit armé. « Nous commencerons la remis lire plus

Belga

22 février 2017 Italie: accord entre le gouvernement et les chauffeurs de taxis, qui suspendent leur grève

Les chauffeurs de taxi italiens, en grève depuis six jours pour protester contre la concurrence jugée déloyale des systèmes de voitures avec chauffeur (VTC), comme Uber, sont parvenus mardi soir à un accord avec le gouvernement, a annoncé celui-ci. Les chauf lire plus

Belga

22 février 2017 Crise des migrants – François Hollande appelle Londres à prendre ses responsabilités quant aux mineurs migrants

Le président français François Hollande a appelé mardi le Royaume-Uni à « prendre ses responsabilités » en accueillant les mineurs migrants isolés actuellement en France mais qui ont de la famille outre-Manche. « La France prend sa part de l’effort europ lire plus

Belga

22 février 2017 Les discours clivants et de déshumanisation font reculer les droits humains

« L’utilisation cynique des discours rejetant la faute sur les ‘autres’ et distillant la peur et la haine a atteint des niveaux inégalés depuis les années 30 » l’an dernier, dénonce mercredi Amnesty International dans son rapport annuel. Les « politiques de diabolisation » me lire plus

Belga

22 février 2017 La Belgique inquiète de plus en plus Amnesty International

Depuis quelques années, la Belgique est devenue un point d’attention problématique pour l’organisation internationale de défense des droits humains Amnesty International, a déclaré le président de l’aile francophone belge, Philippe Hensmans, lors de la pr lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/